Disparition : Lucien Mias, légende du XV de France, est décédé

A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 13 mai 2024 à 14h03

Deux fois vainqueur du Tournoi avec le XV de France et légende du rugby français pour avoir notamment révolutionné le jeu des avants en y apportant deux innovations majeures lors d'une tournée en Afrique du Sud en 1958 restée célèbre, Lucien Mias, ancien capitaine des Bleus, est décédé ce lundi à l'âge de 93 ans.

Le rugby français pleure l'une de ces légendes ce lundi. Lucien Mias est décédé à l'âge de 93 ans. L'ex-deuxième ligne aux 29 sélections (jusqu'en 1959), surnommé "Docteur Pack" pour resté encore à ce jour comme l'un des joueurs les plus marquants de sa génération, a écrit l'histoire du XV de France non seulement pour avoir remporté à deux reprises le Tournoi avec les Bleus, en 1954 et 1959, mais aussi et surtout pour avoir révolutionné le jeu des avants au cours d'une tournée en Afrique du Sud en 1958 lors de laquelle le natif de Saint-Germain-de-Calberte (Lozère) et ses coéquipiers avaient réussi l'exploit de faire chuter (9-5) des Springboks invaincus en test-matchs depuis plus de soixante ans. Aligné lors des deux tests disputés face aux Sud-Africains, Mias avait été qualifié par la presse locale après le deuxième match (NDLR : Les deux équipes avaient fait match nul 3-3 lors du premier des deux rendez-vous) de "meilleur international ayant jamais foulé le sol d'Afrique du Sud". Le futur instituteur de campagne (puis médecin gériatre) élu champions des champions par le journal L'Equipe un an après cette tournée restée mémorable avait décidé seul de tenter deux incroyables coups de poker pour ne pas que la France goûte à une nouvelle humiliation face aux Springboks.

Présent lors du succès historique de 1959

Finie alors la vocation unique des avants d'aller au combat pour conquérir le ballon. Avec "Docteur Pack", qui avait toujours estimé que "tous les membres de l'équipe sont importants, avec chacun leurs qualités et leurs compétences à un niveau différent", le "demi-tour contact" vit le jour, au même titre que la touche en mouvement. Là aussi dans ce même but de franchir le plus rapidement possible la ligne d'avantage. Le deuxième ligne passé par Mazamet après avoir fait ses gammes à Carcassonne puis Narbonne avait également bâti sa légende en 1959 lors du tournoi des Cinq Nations. Les Bleus, qui n'avaient en effet jamais terminé premiers de la compétition sans partager cette première place avant cette édition, avaient réussi un exploit sans précédent. Et venu lui aussi s'ajouter à tous ces faits d'armes dont pouvait encore se vanter l'ancien capitaine des Bleus et de Narbonne avant de tirer définitivement sa révérence ce lundi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.