Tournoi des 6 Nations (J4) : Le pays de Galles débloque son compteur aux dépens de l'Italie

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 11 mars 2023 à 17h13

Battu lors des trois premières journées, le pays de Galles a rebondi à l'occasion de son déplacement à Rome pour y affronter l'Italie (17-29). Les Transalpins chutent à la dernière place du classement du Tournoi des 6 Nations 2023.

Le pays de Galles tient sa revanche et sa rédemption. Un an après l'énorme camouflet subi au Principality Stadium avec une première défaite concédée à domicile face à l'Italie dans son histoire, le XV du Poireau a rendu la pareille à la Squadra Azzurra sur la pelouse du Stadio Olimpico de Rome. Un match d'ouverture de la 4eme journée du Tournoi des 6 Nations 2023 qui a vu les Gallois démarrer tambour battant. Après une pénalité d'Owen Williams à la 6eme minute, Rio Dyer a refroidi le public romain. Sur une action lancée en sortie de mêlée, Rhys Webb a astucieusement joué au pied par-dessus la défense italienne. Le rebond favorable a permis à l'ailier gallois de récupérer le ballon sous le nez de Pierre Bruno. La seule réplique italienne est venue au quart d'heure de jeu avec une pénalité de Tommaso Allan consécutive à une faute galloise en mêlée. Le XV du Poireau a alors mis un nouveau coup sur la tête des Italiens par l'intermédiaire de Liam Williams. Trop volontaires, les Italiens ont lâché le ballon dans leurs 22 mètres sur une relance à la main.

Le pays de Galles a commencé fort

Taulupe Faletau a alors sorti la balle et décalé son arrière qui, malgré le retour de la défense transalpine, est allé inscrire le deuxième essai de sa formation. Peu avant la demi-heure de jeu, avant de voir Owen Williams manquer la cible sur une pénalité longue distance, les Italiens ont vu l'arbitre leur refuser un essai signé Sebastian Negri. Le troisième-ligne n'a jamais pu avoir le contrôle du ballon pour aplatir. Le troisième essai du XV du Poireau est finalement arrivé à cinq minutes de la pause... sur pénalité. Sur une touche à cinq mètres, les Gallois ont mis en place un ballon porté conquérant que Lorenzo Cannone n'a pu stopper qu'en se mettant à la faute. La double peine a été immédiate avec le carton jaune pour le troisième-ligne italien et sept points automatiques pour le pays de Galles, qui a retrouvé son vestiaire avec 19 points d'avance. Ne voulant pas baisser les bras, les joueurs de Kieran Crowley sont revenus sur la pelouse avec un tout autre état d'esprit et cela s'est très vite matérialisé. A peine trois minutes après la reprise, Sebastian Negri est allé conclure dans l'en-but une action initiée par une percée de Tommaso Menoncello et prolongée par un jeu au pied par-dessus de Tommaso Allan.

Les Italiens n'ont jamais lâché

Toutefois, l'indiscipline transalpine s'est une nouvelle fois manifestée avec un coup de coude à la gorge d'un joueur gallois asséné par Pierre Bruno. Ce qui a valu à l'ailier italien un carton jaune. Une supériorité numérique dont les Gallois ont très vite tiré parti. Sur une percée de Rhys Webb, Taulupe Faletau a parfaitement suivi et a été servi sur un plateau pour aller assurer le bonus offensif pour le pays de Galles. Les deux bancs se sont alors ouverts pour apporter du sang frais. A l'approche des dix dernières minutes, les Italiens ont fait se lever leur public avec un deuxième essai. Après une mêlée conquérante, Alessandro Fusco a extrait le ballon pour décaler Pierre Bruno. Repris par la défense galloise, ce dernier a pu passer les bras pour trouver Ignacio Brex. Ce dernier est allé aplatir l'essai qui a scellé le sort de cette rencontre. Après trois revers lors des trois premières journées, le pays de Galles renoue avec le succès (17-29) et repousse une valeureuse équipe italienne à la dernière place du classement avant la dernière journée, qui verra les Italiens aller en Ecosse quand les Gallois se rendront au Stade de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.