Montpellier : Laporte concède que son équipe n'est pas au mieux

Montpellier : Laporte concède que son équipe n'est pas au mieux©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 26 novembre 2023 à 19h30

Alors que Montpellier a cédé ce samedi contre Oyonnax, Bernard Laporte assure avoir vu une équipe en manque de confiance mais veut croire au maintien.



Il n'y a pas eu d'électrochoc à Montpellier. Alors que le staff a été intégralement renouvelé dans la semaine, avec Patrice Collazo qui a pris la place de Richard Cockerill, les Cistes ont chuté ce samedi sur leur pelouse du GGL Stadium face au promu Oyonnax. A l'issue de cette septième défaite de rang, qui maintient le MHR à la dernière place du classement du Top 14, Bernard Laporte a essayé de tirer du positif de cette rencontre. « Je suis satisfait de leur engagement et de leur enthousiasme, a confié au micro de Canal+ le nouveau directeur du rugby du club héraultais. Il n'y a rien à dire là-dessus, je l'ai senti. » Toutefois, l'ancien président de la Fédération Française de rugby (FFR) a appelé ses joueurs à « être encore plus ensemble avec plus de communication », sentant que ces derniers « se regardent ». « Il n'y a pas grand monde qui prend des responsabilités, c'est une équipe qui est dans le doute, concède-t-il. Nous avons tous connu ça. »

Laporte : « Nous allons jouer le maintien »

Bernard Laporte ne le cache pas, il a vu ce samedi « une équipe qui est en plein désarroi ». Avec l'encadrement mis en place autour de Patrice Collazo, qui venait de perdre son poste à Brive, l'ancien sélectionneur du XV de France assure avoir « essayé toute la semaine de leur redonner confiance », sans que cela ne se traduise positivement sur le terrain. « Même s'il y a eu du mieux dans l'engagement j'ai senti toute la semaine qu'ils étaient concernés mais ça ne suffit pas », a-t-il ajouté. Alors que Montpellier ne compte que sept points en huit matchs et pointe à huit points de Bayonne, premier non-relégable, Bernard Laporte assure que « l'objectif est simple » et appelle à une mobilisation générale. « Nous allons jouer le maintien, tonne l'ancien patron du rugby français. Il va falloir que tout le monde s'engage pour défendre ce club. Que tout le monde y pense le matin en se levant, en se rasant et en se couchant le soir. » C'est à ce pris que les Cistes auront une chance de rester en Top 14.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.