Pro D2 (J16) : Biarritz contraint de déclarer forfait ?

Pro D2 (J16) : Biarritz contraint de déclarer forfait ?©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 30 décembre 2022 à 11h32

Faute de nouveau contrat d'électricité depuis que la mairie a décidé de ne plus payer et d'impayés, Biarritz pourrait être contraint de déclarer forfait pour la venue de Montauban au stade Aguilera jeudi prochain lors de la 17eme journée de Pro D2. Enedis menace en effet de couper le courant à partir du 31 décembre.

Biarritz forfait lors de son prochain match pour ne pas avoir payé sa facture d'électricité ? Jeudi prochain (21h00), le calendrier de la 17eme journée de Pro D2 a programmé un match entre Biarritz et Montauban au stade Aguilera. Un match auquel le troisième du classement pourrait être contraint de renoncer faute de nouveau contrat d'électricité. En juillet dernier (le 22 juillet très précisément), la mairie de la ville de Biarritz a en effet décidé de ne plus payer l'électricité du stade Aguilera à l'avenir. Or, à ce jour, le club n'a toujours pas prescrit de nouveau contrat d'électricité et comme, de surcroît, le BO accumule, toujours selon Sud Ouest, des impayés à hauteur de 77 000 euros, Enedis menace de couper le courant dès le 31 décembre prochain si la situation n'est pas réglée d'ici là. Le quotidien s'est ainsi procuré un courrier d'Enedis adressé au Biarritz Olympique dans lequel le directeur territorial Pyrénées-Atlantiques d'Enedis François Tillous rappelle au BO qu'il n'a toujours pas prescrit de nouveau contrat depuis que la mairie de Biarritz a cessé de payer l'électricité du stade et que si c'était encore le cas à la date du 31 décembre, Enedis n'aurait d'autre choix que de couper le courant.

Aldigé croise les doigts

Dans la lettre en question, Tillous invite le club biarrot à "choisir un fournisseur" avant le 31 décembre prochain afin de "maintenir l'alimentation en électricité". Enedis précise par ailleurs que la facture des impayés, s'élevant à 77 699,34 euros très exactement, a été envoyée au BO. De son côté, le président du club basque Jean-Baptiste Aldigé, dans des propos relayés par Midi Olympique, espère que les propriétaires auront la gentillesse de faire un geste en cette fin d'année. "On va demander une nouvelle fois à l'actionnaire majoritaire de mettre des rustines (...) pour que le BO perdure et que la saison puisse continuer." Il en va du match du 5 janvier prochain face aux Montalbanais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.