Top 14 (J8) : Le Racing 92 se rassure et inflige à Montpellier une quatrième défaite de suite

Top 14 (J8) : Le Racing 92 se rassure et inflige à Montpellier une quatrième défaite de suite©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 22 octobre 2022 à 16h46

A l'issue d'une rencontre animée durant laquelle chacune des deux équipes a eu sa période, le Racing 92 a infligé à Montpellier une quatrième défaite consécutive en Top 14 (38-21) en ouverture de la 8eme journée.



Le Racing 92 reste intouchable sur sa pelouse. Sous les yeux de Victor Wembanyama, le club des Hauts-de-Seine a infligé à Montpellier un quatrième revers consécutifs en ouverture de la 8eme journée du Top 14. Une rencontre entre deux équipes en difficulté ces dernières semaines qui a tout d'abord vu les Racingmen imposer une grande pression aux Cistes, qui ont tenu bon en défense. Les Héraultais ont ensuite pu sortir de leur moitié de terrain et pousser à la faute le rideau défensif francilien, Finn Russell étant pris en position de hors jeu. A l'issue du premier quart d'heure, Louis Carbonel n'a pas tremblé pour ouvrir le score sur pénalité. Toutefois, dans la foulée, Paul Willemse s'est mis à la faute au sol et a offert trois points faciles à Finn Russell, à 23 mètres face aux poteaux. Les Montpelliérains n'ont pas eu le temps de douter car le premier essai de cette rencontre est arrivé très vite après les premiers points des Ciel-et-Blanc. En sortie de touche, les joueurs de Philippe Saint-André ont déployé leur jeu pour décaler Thomas Darmon sur l'aile droite. Ce dernier a piégé le dernier rideau francilien en repiquant vers l'axe pour aller aplatir. Un ascendant mérité pour une volontaire équipe de Montpellier... mais la fin de la première période s'est avérée être très pénible pour le MHR.

Le Racing 92 a saisi l'occasion

En effet, après avoir vu Finn Russell ramener le Racing 92 à quatre longueurs sur pénalité, Simon-Pierre Chauvac a quitté la pelouse de la Paris-La Défense Arena pour dix minutes sur carton jaune après être entrée par le côté dans un maul. Sur l'action suivante, les joueurs de Laurent Travers ont fait payé cher à leurs adversaires cette indiscipline. En sortie de ballon porté, Kitione Kamikamica n'a pas laissé passer l'occasion d'aplatir. Juste avant la pause, Francis Saili est venu conclure une action initiée par un ballon porté qui n'a pas permis à Wenceslas Lauret d'aller à l'essai. Le jeu a alors rebondi sur Finn Russell qui a servi sur un plateau son centre, permettant au club francilien de rejoindre les vestiaires avec dix points d'avance. L'entame de la deuxième période a confirmé la conclusion de la première. Comme sortis du match, les Cistes ont subi vague après vague avec deux essais supplémentaires pour le Racing 92 en huit minutes. Tout d'abord, Donovan Taofifenua a été parfaitement lancé par Baptiste Chouzenoux pour aplatir en coin. Dans la foulée, juste après le retour sur le pelouse de Simon-Pierre Chauvac, Juan Imhoff a profité d'une passe de Gaël Fickou, trouvé par un jeu au pied de Finn Russell, pour donner 22 longueurs d'avance aux Franciliens. Après avoir encaissé quatre essais en un quart d'heure à cheval sur la mi-temps, le MHR ne pouvait que réagir et ça n'a pas pris beaucoup de temps.

Montpellier manque de peu l'exploit

Sur le renvoi, Kitione Kamikamica passe à côté de la réception du ballon, offrant le ballon à un Ben Lam qui n'en demandait pas tant. Sans opposition, l'ancien joueur de l'UBB a redonné le sourire au champion de France. Les deux équipes ont alors commencé à ouvrir le banc et, à l'heure de jeu, la donne a changé dans ce match. En effet, payant l'accumulation de fautes de ses coéquipiers, Camille Chat a laissé son équipe à quatorze pour dix minutes. Une supériorité numérique dont les Cistes ont immédiatement profité, Thomas Darmon allant de son doublé sur une percé consécutive à une passe de Paolo Garbisi. Quatre minutes plus tard, Finn Russell a redonné un peu d'air aux Ciel-et-Blanc sur pénalité mais la fin de match a été sous haute tension. A l'entame des dix dernières minutes, Zach Mercer a rapproché le MHR à quatre petits points, aplatissant le quatrième essai de son équipe après avoir résisté au retour de la défense francilienne. Un essai que la vidéo a validé a posteriori, le futur joueur de Gloucester semblant perdre le contrôle du ballon juste avant d'aplatir. Toutefois, malgré leur bonne volonté, les Montpelliérains n'ont pas pu renverser ce match. Une dernière pénalité de Finn Russell permet au Racing 92 de signer une onzième victoire consécutive à domicile (38-31) et de remonter au huitième rang du classement, devant une équipe de Montpellier qui confirme ses très grandes difficultés du mouvement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.