Pau : Robson, licencié économique chez les Wasps, se dit "reconnaissant"

Pau : Robson, licencié économique chez les Wasps, se dit "reconnaissant"©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 24 novembre 2022 à 18h36

Face à la petite mort sportive des Wasps, c'est toute l'Europe du rugby qui peut récupérer les joueurs de l'équipe anglaise. Dan Robson faisait partie de ceux-là et atterrit en Top 14, à Pau. Il raconte un quotidien bouleversé.



Dan Robson, le demi de mêlée des Wasps, s'est engagé à Pau après la liquidation judiciaire du mythique club anglais, le mois dernier. "Ce n'est pas une fuite, assure l'international anglais (quatorze sélections) pour L'Equipe. Il y avait cette volonté d'essayer un nouveau challenge. J'ai joué en Premiership pendant quasiment douze ans (...) Je pense que c'était le bon moment pour découvrir quelque chose de nouveau, le Top 14... C'est une belle opportunité et je suis très reconnaissant." Car il y a peu, il était donc sans emploi. Il explique que tous les joueurs ont appris ensemble leur licenciement quand les deux administrateurs les ont réunis pour leur annoncer : "C'était un choc. Les jours qui ont suivi n'ont pas été faciles. On savait que le club luttait, mais on était loin d'imaginer ça."

Dans un premier temps, Dan Robson a ressenti "un peu de colère, mais j'étais bouleversé et déçu, et surtout très triste". Il rappelle, une fois encore, avoir "eu de la chance car Pau a décidé de me tendre la main" : "Je vais pouvoir profiter de cette expérience et tout donner pour cette équipe." Le joueur de 30 ans se fait aussi le porte-parole de certains de ses anciens coéquipiers qui cherchent encore ou qui n'ont rien : "Ce n'est pas génial. Ce n'est pas la période idéale pour le marché et il y a d'autres joueurs comme ceux de Worcester qui cherchent aussi. C'est vraiment difficile." En effet, la même mésaventure est arrivée à Worcester... Dan Robson, optimiste, espère de tout son coeur que les Wasps renaîtront de leurs cendres. "Mais c'est très dur d'imaginer ça au moment où je vous parle."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.