Pro D2 : Une 31e défaite de suite pour Agen !

Pro D2 : Une 31e défaite de suite pour Agen !©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 18 septembre 2021 à 09h51

A la recherche d'une victoire depuis février 2020, Agen, battu par le promu Bourg-en-Bresse vendredi soir lors de la quatrième journée de Pro D2 (24-28), a enregistré une 31e défaite de rang en championnat et n'a plus gagné depuis 573 jours...



"Je suis triste pour tout le monde. La ville, les joueurs, le club, tout le monde." Plus que jamais sur la sellette, le manager d'Agen Régis Sonnes était groggy vendredi soir après la nouvelle de son équipe, battue à domicile par le promu Bourg-en-Bresse lors de la quatrième journée de Pro D2 (24-28). Une 31e défaite consécutive en championnat pour un club qui n'a plus gagné le moindre match depuis février 2020, soit 573 jours ! Le SUA, qui avait enregistré 26 revers en autant de rencontres de Top 14 lors du dernier exercice, a pourtant réalisé une excellente entame, en inscrivant deux essais dans le premier quart d'heure (14-3). Les Agenais menaient encore 17-11 à la pause avant de totalement s'écrouler au retour des vestiaires, encaissant des essais de Sione Angaaelangi (52e) et Pierre Santallier (63e).

Sonnes : "Je ne baisserai pas les bras"

"Cette défaite, je ne l'explique que sur le plan technique ce soir. On perd le match sur les ballons portés, a encore commenté Sonnes en conférence de presse, avant d'évoquer son avenir. Quand on perd, le staff est visé, c'est normal. Alors il va falloir que les bonnes questions se posent. Moi, je ne baisserai pas les bras. Pas avec un club comme Agen." Quant à savoir s'il sera encore à son poste lundi... "Je ne sais pas, ce n'est pas moi qui décide", a-t-il conclu. Et si les Agenais espéraient enfin fêter un succès vendredi soir, c'est une réunion de crise qui a été organisée par Jean-François Fonteneau. Le président agenais a ainsi réuni en urgence son conseil d'administration. Et si Sonnes avait deux rencontres pour redresser la barre, il pourrait être remercié avant même la deuxième, un match des extrêmes à Mont-de-Marsan, leader invaincu, vendredi prochain. Même si son président ne veut pas prendre de décision hâtive, comme il l'a confié sur Sud Radio. Mais tout porte à croire que le quatrième club le plus titré de l'histoire du rugby français (huit sacres) devrait bientôt changer de tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.