Pro D2 - Béziers : La ville rachète le club !

Pro D2 - Béziers : La ville rachète le club !©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le mardi 10 août 2021 à 12h50

Dévoilé par Midi Olympique, le club de Béziers, pensionnaire de Pro D2, vient d'être racheté par la ville héraultaise, qui a acquis la majorité des actions de l'ASBH à la holding « Passion Ovalie. »



Grande première dans le rugby professionnel français. Alors que le rachat de Béziers avait animé l'actualité l'été dernier, avec notamment un projet émirati, c'est un nouvel épisode qui vient de voir le jour ce mardi. En effet, comme annoncé par Midi Olympique, jusque-là simple sponsor de l'ASBH, la maire de la ville de l'Hérault vient de racheter la majorité des parts du club à la holding « Passion Ovalie » et devient donc l'actionnaire majoritaire et le propriétaire de Béziers. « Nous avons racheté pour un euro symbolique les actions de Passion Ovalie et sommes devenus propriétaires à 68 %. C'est un truc unique, un truc qui n'a jamais existé en rugby comme au foot. (...) Le club rencontrait des soucis permanents avec la DNACG (le gendarme financier du rugby professionnel) et tous les ans, la ville donnait déjà un million d'euros. J'ai estimé qu'une ville offrant une telle somme avait un droit de regard évident sur les affaires courantes du club. Je voulais que l'on pèse », a depuis expliqué Robert Ménard, le maire biterrois, à propos de ce rachat.

« Nous ne parlons pas encore de Top 14 »

« La situation de l'ASBH est aujourd'hui saine et il n'y aura plus de dérives. Je ne laisserai plus faire. Mais dans l'idéal, la SCIC Béziers Sports sera une transition. Un jour, d'autres actionnaires arriveront. Mais j'aurai sur eux un droit de regard, a également confié l'ancien journaliste, dans des propos recueillis par Midi Olympique. J'y connais rien mais j'ai quand même l'impression que l'argent, il faut d'abord le mettre sur les joueurs et c'est ce que nous avons fait ! Nous ne parlons pas encore de Top 14, ce serait une connerie. Mais avec ce recrutement, j'espère que nous accrocherons les phases finales. » Après une saison 2020-21 compliquée et terminée à la 12eme place de Pro D2, les pensionnaires du Stade Raoul-Barrière seront donc des plus ambitieux l'an prochain, grâce notamment à un budget et une passe salariale qui ont considérablement augmenté cet été. Pour cela, l'équipe dirigée par David Aucagne, le manager général de Béziers, a notamment recruté durant l'intersaison John-Hubert Meyer, Pierre Gayraud, Pierric Gunther, Thomas Hoarau, Lionel Beauxis, Dries Swanepoel, Watisoni Votu ou encore Charly Malié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.