Champions Cup (J2) : Lyon dominé sur sa pelouse par les Saracens, Clermont n'a rien pu faire à Leicester

Champions Cup (J2) : Lyon dominé sur sa pelouse par les Saracens, Clermont n'a rien pu faire à Leicester©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 17 décembre 2022 à 18h08

Alors que Clermont a concédé la défaite sur la pelouse des Leicester Tigers (23-16), Lyon a vu le bonus défensif lui échapper à la dernière seconde lors de la réception des Saracens (20-28).


Lyon 20-28 Saracens

Lyon n'a pas réussi sa première à domicile cette saison en Champions Cup. Après le double bonus rapporté de son escapade en Afrique du Sud le week-end dernier, le LOU a subi la loi des Saracens dans un match animé. Owen Farrell n'a mis que quatre minutes pour ouvrir le score sur pénalité pour le club londonien. Un ascendant qui a été amplifié quand Félix Lambey a écopé d'un carton jaune pour une faute dans un maul au quart d'heure de jeu. Sur la touche consécutive à cette pénalité, Jamie George a été propulsé dans l'en-but sur un ballon porté rondement mené. La mauvaise entame de match rhodanienne s'est rapidement confirmée avec Ben Earl qui est venu conclure victorieusement une belle remontée de balle des Saracens au milieu du premier acte. C'est alors que le LOU a réagi grâce à Hamza Kaabèche. Dans un premier temps, le pilier est venu conclure une bonne progression des avants lyonnais avant de profiter d'un changement de jeu rapide de ses coéquipiers pour se retrouver seul comme ailier gauche pour aller aplatir un doublé qui a ramené son équipe à cinq longueurs, écart maintenu à la mi-temps. Dès le retour sur la pelouse du Matmut Stadium de Gerland, le LOU a haussé le ton et Fletcher Smith est allé à l'essai au terme d'une course de 40 mètres qui a laissé la défense londonienne sans réaction. A 25 minutes du terme de la rencontre, Sean Matiland a redonné l'avantage aux Saracens au terme d'une contre-attaque rondement menée et un jeu au pied de Jamie George. A l'heure de jeu, Owen Farrell a repoussé le LOU à huit unités avant que Fletcher Smith lui réponde. Pour un plaquage au niveau de la tête sur Arno Botha, Alec Clarey a écopé d'un carton rouge. A quatorze pour un peu moins d'un quart d'heure, les Sarries ont dû faire face à la furia lyonnaise mais les joueurs de Xavier Garbajosa ont été trop imprécis, notamment en touche, pour espérer inverser la tendance. Le point de bonus défensif leur a même échappé à la dernière seconde, quand Elliot Daly a passé une pénalité longue de plus de 50 mètres. Une défaite à domicile (20-28) qui ne fait pas les affaires du LOU quand les Saracens enchaînent un deuxième succès en deux matchs

Leicester Tigers 23-16 Clermont

Clermont, pour sa part, espérait confirmer le succès obtenu face aux Stormers lors de son déplacement sur la pelouse des Leicester Tigers. Toutefois, les Jaunards sont repartis de Welford Road avec un revers à peine adouci en fin de match. Très vite, l'ASM a perdu Arthur Iturria sur blessure au pied gauche, remplacé par Thibaud Lanen. Ce sont pourtant bien les Clermontois qui ont ouvert le score par la botte d'Anthony Belleau dès la 6eme minute. Au quart d'heure de jeu, le buteur de Clermont a doublé la mise mais les Tigers ont mis la main sur le match dans la foulée. Jasper Wiese a bonifié une action initiée par une touche pour forcer le rideau défensif et aplatir le premier essai du match. Peu avant la demi-heure de jeu, le champion d'Angleterre a corsé l'addition par son talonneur Julian Montoya. Ce dernier, après avoir assuré le lancer en touche, a répondu présent pour conclure victorieusement un ballon porté qui a mis au supplice les protégés de Jono Gibbes. Thibaud Lanen a rejoint prématurément le vestiaire de sa formation, écopant d'un carton jaune pour une position de hors-jeu et payant l'indiscipline globale de l'ASM. Charlie Atkinson n'a pas laissé passer l'occasion pour repousser le club auvergnat à onze points à la pause. Moins de dix minutes après la reprise, Anthony Belleau a converti sa troisième pénalité mais ce sont bien les Tigers qui, sans forcer leur talent, ont eu l'ascendant dans le jeu. Charlie Atkinson a profité des difficultés disciplinaires des Clermontois pour ajouter six points en moins de 20 minutes et consolider la mainmise de sa formation. Mais, malgré quatorze points de retard, les Jaunards n'avaient pas perdu espoir de rapporter un point de Leicester. Des efforts qui n'ont pas été vains. Dans l'avant-dernière minute, Sébastien Bézy a su piéger la défense des Tigers pour aller aplatir. Anthony Belleau a alors attendu la fin du temps réglementaire pour frapper et passer la transformation pour assurer le point de bonus défensif pour l'ASM malgré cette défaite (23-16).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.