Champions Cup (Huitièmes de finale retour) : Le Racing 92 a fait céder le Stade Français Paris et se qualifie

Champions Cup (Huitièmes de finale retour) : Le Racing 92 a fait céder le Stade Français Paris et se qualifie©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 17 avril 2022 à 18h29

Après un premier acte qui a pu les faire doute, les joueurs du Racing 92 ont fini par prendre le meilleur sur le Stade Français Paris (33-22) et s'assurer de participer aux quarts de finale de la Champions Cup.



Le Racing 92 a presque joué à se faire peur. Après avoir pris un net ascendant au match aller disputé sur la pelouse du Stade Jean-Bouin, le club francilien a connu une première mi-temps compliquée au retour avant de dérouler. Devant se montrer offensifs pour garder en vie leurs espoirs de qualification, les joueurs du Stade Français Paris ont entamé cette rencontre avec le mors aux dents. C'est avec une pointe d'opportunisme que Telusa Veainu a ouvert le score au bout de six minutes. Alors que Finn Russell a totalement manqué son dégagement au pied, l'arrière parisien a pu récupérer le ballon et, tout en vitesse, s'est joué de la défense francilienne pour aplatir le premier essai de la rencontre. Avec une pénalité de Nicolas Sanchez au quart d'heure de jeu, les Parisiens se sont rapprochés à trois longueurs de leurs adversaires au cumul des deux matchs. C'est alors que l'indiscipline leur a posé problème. Auteur d'un plaquage cathédrale sur Henry Chavancy, Sefanaia Naivalu a écopé d'un carton jaune et laissé ses coéquipiers à quatorze pour dix minutes. Toutefois, après avoir vu Nolann Le Garrec réduire l'écart, Adrien Lapègue a fait passer un frisson dans les travées de la Paris-La Défense Arena. Profitant d'un ballon volleyé par Harry Glover après une chandelle de Telusa Veainu, l'ailier du Stade Français Paris a profité de la désorganisation adverse pour aplatir en coin.

Le Stade Français Paris a pu y croire

La transformation manquée par Nicolas Sanchez a alors empêché le club de la Capitale de reprendre la main dans cette double confrontation. Dans la foulée, Camille Chat a pensé avoir relancé le Racing 92 mais l'essai du talonneur international a été refusé, la vidéo permettant de confirmer un en-avant de Juan Imhoff sur cette action. Après cette faute, l'arbitre a ordonné une mêlée mais, à plusieurs reprises, les deux packs n'ont pas tenu sous la pression. Après plusieurs avertissements, l'arbitre de la rencontre a décidé de sévir. Cedate Gomes Sa et Clément Castets ont écopé d'un carton jaune pour l'exemple. A la demi-heure de jeu, Nolann Le Garrec a rapproché le Racing 92 puis Louis Dupichot a cru relancer totalement le club francilien. Mais, juste avant d'aplatir, l'arrière de Ciel-et-Blanc est victime d'une charge à l'épaule de Sefanaia Naivalu. Après avoir revu les images, l'arbitre a opté pour un carton jaune, le deuxième de l'ailier parisien, qui a alors laissé son équipe à quatorze pour la suite du match. Ayant dans le même temps empêché un essai, il a offert un essai de pénalité au Racing 92. Ne perdant pas leur motivation, les Parisiens ont conclu le premier acte par le doublé d'Adrien Lapègue. Parfaitement décalé par Nicolas Sanchez, l'ailier n'a pas laissé passer l'occasion d'offrir neuf points d'avance à sa formation au moment de retrouver les vestiaires.

Le Racing 92 a tué tout suspense

Toutefois, ces points ont été les derniers du Stade Français Paris dans cette rencontre. Dès le retour sur la pelouse, Teddy Thomas a remis le Racing 92 sur les bons rails. L'ailier international a bonifié le travail de ses avants à la suite d'une touche à cinq mètres, résistant à deux plaquages pour aller aplatir. James Hall a ensuite cru relancer les Parisiens mais la vidéo a mis en lumière une faute d'Harry Glover dans un maul sur cette même action, poussant l'arbitre à revenir sur sa décision. Peu avant l'heure de jeu, sur pénalité, Nolann Le Garrec a permis aux Franciliens de repasser devant au score sur ce match retour. Alors que les deux équipes ont lancé leurs remplaçants, il a fallu attendre les dix dernières minutes pour voir le score évoluer. A la conclusion d'une relance de Finn Russell et d'un soutien de Juan Imhoff, Wenceslas Lauret est allé aplatir avant d'être imité en toute fin de match par Teddy Thomas. Après une touche jouée rapidement, l'ailier a pris de vitesse une défense parisienne hors de position pour mettre un terme au suspense. Avec cette victoire, la troisième en autant de confrontations en trois week-ends (33-22), le Racing 92 valide son billet pour les quarts de finale de la Champions Cup (55-31) avec la réception des Sale Sharks au programme.

CHAMPIONS CUP / HUITIEMES DE FINALE RETOUR
Vendredi 15 avril 2022
Leinster - Connacht : 56-20 >>> Qualification du Leinster (82-41)
Bristol Bears - Sale Sharks : 29-35 >>> Qualification des Sale Sharks (44-39)

Samedi 16 avril 2022
Harlequins - Montpellier : 33-20 >>> Qualification de Montpellier (60-59)
La Rochelle - Bordeaux-Bègles : 31-23 >>> Qualification de Bordeaux-Bègles (62-36)
Munster - Exeter Chiefs : 26-10 >>> Qualification du Munster (34-23)
Leicester Tigers - Clermont : 27-17 >>> Qualification des Leicester Tigers (56-27)
Ulster - Toulouse : 23-30 >>> Qualification de Toulouse (50-49)

Dimanche 17 avril 2022
Racing 92 - Stade Français Paris : 33-22 >>> Qualification du Racing 92 (55-31)

QUARTS DE FINALE
Week-end des 6, 7 et 8 mai 2022
La Rochelle - Montpellier
Racing 92 - Sale Sharks
Leicester Tigers - Leinster
Munster - Toulouse

Vos réactions doivent respecter nos CGU.