Challenge Cup (J1) : Montpellier, Pau, Perpignan... Les tops/flops des clubs français

Challenge Cup (J1) : Montpellier, Pau, Perpignan... Les tops/flops des clubs français ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365 : publié le dimanche 10 décembre 2023 à 19h10

Retrouvez les tops et les flops des clubs français engagés tout au long du week-end dans la 1ere journée de la phase de poules de la Challenge Cup.


Les tops

Clermont a confirmé son regain de forme

Une semaine après avoir retrouvé des couleurs en Top 14 face au Racing 92, les Clermontois n'ont pas baissé de pied à l'échelle continentale. La réception d'Edimbourg en ouverture de la saison de Challenge Cup a permis aux joueurs de Christophe Urios de régaler leur public grâce notamment à une première période tonitruante, marquée par trois essais. Le seul point noir restera une entame de deuxième période délicate, avec Javan Sebastian qui a pu aller à dame. Le bonus offensif assuré à l'heure de jeu a rassuré les Jaunards, qui ont livré une copie globalement satisfaisante.

Castres sur sa lancée

En grande forme en Top 14, avec trois victoires sur les quatre derniers matchs, Castres n'a pas pris la Challenge Cup à la légère. Il faut dire que l'indiscipline des Scarlets, qui ont écopé d'un carton jaune d'entrée puis d'un autre à la demi-heure de jeu, a aidé le CO à imprimer sa marque à la rencontre. Les trois essais inscrits en première période ont donné le ton et les trois autres aplatis après la pause ont confirmé la différence entre le club tarnais et la formation galloise. Seule une fin de match à treize contre quinze aurait pu faire vaciller les troupes de Jeremy Davidson.

Montpellier sort la tête de l'eau

Les Cistes attendaient ça depuis le 20 août dernier. Après huit défaites de rang en Top 14, série noire qui a provoqué une révolution de palais, le MHR s'est offert de la confiance sur la pelouse des Newcastle Falcons. Un succès qui a pris racine dans une première période maîtrisée contre une équipe anglaise muette. Si les Falcons ont eu un sursaut d'orgueil en début de deuxième période avec deux essais coup sur coup, Sam Simmonds s'est rappelé à leur bon souvenir pour assurer le bonus offensif en faveur de Montpellier, qui a tout de même eu peur dans les dernières minutes. Cette victoire va permettre à Patrice Collazo et son staff de construire en vue de l'objectif maintien.

Les flops

Rotation fatale pour Pau

La revue d'effectif décidée par Sébastien Piqueronies n'a pas été sans conséquences. Le XV de départ rajeuni de la Section Paloise a subi la loi d'une équipe de Sharks emmenée par les champions du monde Eben Etzebeth, Makazole Mapimpi et Ox Nche. Mais, s'ils se sont accrochés pendant la première période, conclue avec un retard de 19 points, les Béarnais ont été muets dans la deuxième. Une défaite qui vient s'ajouter aux deux concédées sur les trois dernières journées de Top 14.

Oyonnax a craqué dans la dernière ligne droite

Le retour sur la scène continentale n'a pas été probant pour Oyonnax. Les joueurs de Joe El Abd ont su donner le change en première période face aux Dragons, virant en tête grâce au seul essai inscrit en 40 minutes. Alors que les Gallois sont très vite revenus à hauteur en deuxième période, les dix dernières minutes ont tourné au cauchemar pour le club du Haut-Bugey, qui a encaissé trois essais dans ce laps de temps et laissé leurs adversaires prendre le bonus offensif.

Perpignan trop indiscipliné pour espérer mieux

Si Montpellier a su utiliser la Challenge Cup pour relever la tête, ça n'a pas été la même chose pour Perpignan. La faute à une propension trop importante à se mettre à la faute en défense. Jordan Hendrikse s'en est donné à cœur-joie avec sept pénalités et une transformation pour mener les Lions à une victoire ne pouvant pas être contestée sur la pelouse d'Aimé-Giral. L'USAP, qui n'a pas su mettre en difficulté la défense sud-africaine, s'est contenté de quatre coups de pied de Jean-Pascal Barraque pour donner le change... mais seulement en première période.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.