Tournée d'automne : L'Angleterre écrase le Japon, l'Australie chute en Italie, l'Irlande assure face aux Fidji, le pays de Galles s'impose

Tournée d'automne : L'Angleterre écrase le Japon, l'Australie chute en Italie, l'Irlande assure face aux Fidji, le pays de Galles s'impose©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 12 novembre 2022 à 20h37

L'Italie a créé la surprise en s'imposant pour la première fois face à l'Australie. L'Irlande n'a pas forcé son talent pour venir à bout des Fidji. L'Angleterre, pour sa part, a nettement dominé le Japon. Le pays de Galles a pris le meilleur sur l'Argentine.



L'Angleterre s'est remise sur le droit chemin. Dominé la semaine passée par l'Argentine à Twickenham, le XV de la Rose a pris nettement le meilleur sur une frêle équipe du Japon. Owen Farrell n'a eu besoin que de cinq minutes pour ouvrir le score sur pénalité avant que les essais n'arrivent. Peu avant le quart d'heure de jeu, Freddie Steward a trouvé la faille et a été imité par Marcus Smith un peu plus de dix minutes plus tard. Les Japonais ont alors retrouvé de l'allant et ont poussé à la faute la défense anglaise. Takuya Yamasawa a passé deux pénalités en trois minutes à la demi-heure de jeu. Entre-temps, Jonny May a écopé d'un carton jaune après une faute grossière dans un maul. Une infériorité numérique qui n'a pas freiné le XV de la Rose, Guy Porter y allant de son essai pour donner 18 longueurs d'avance à son équipe à la pause. Au retour sur la pelouse, Seung-Sin Lee a manqué la cible sur pénalité avant de voir Ellis Genge inscrire le quatrième essai anglais huit minutes après la reprise. A peine le temps de s'en remettre que Guy Porter est allé inscrire son deuxième essai personnel. Les « Brave Blossoms » ont sauvé l'honneur à l'heure de jeu par l'intermédiaire de Naoto Saito. A l'entame des dix dernières minutes, Siosaia Fifita s'est mis à la faute sur une action d'essai. En plus d'un carton jaune, le Japon a encaissé un essai de pénalité. Marcus Smith a ensuite profité des failles dans la défense adverse pour aller une deuxième fois aplatir avec cinq minutes encore à jouer. La fin de match a vu les Anglais pousser sans corser l'addition pour une très nette victoire (52-13) à une semaine d'accueillir les All Blacks.

Le pays de Galles repart de l'avant

Des Néo-Zélandais qui ont débuté leur tournée par un succès au pays de Galles la semaine passée. Les Gallois, quant à eux, ont repris du poil de la bête à l'occasion de la réception de l'Argentine. Les Pumas ont pris le meilleur départ en profitant de l'indiscipline du XV du Poireau. Deux pénalités qu'Emiliano Boffelli n'a pas manqué de convertir en points pour la sélection argentine. A la demi-heure de jeu, les Gallois ont répliqué avec Toby Faletau qui est allé à l'essai avant que Gareth Anscombe ne donne quatre longueurs d'avance à sa formation au moment de revenir aux vestiaires. Un ascendant que le pays de Galles n'a pas manqué de confirmer à peine sept minutes après le retour sur le pelouse du Principality Stadium. En effet, Tomos Williams a fait se lever les supporters du XV du Poireau. Juste avant l'heure de jeu, Will Rowlands a laissé ses coéquipiers à quatorze pour dix minutes mais sans que cela n'ai trop de conséquences au tableau d'affichage. En effet, Rhys Priestland a ajouté trois points pour le pays Galles. Les Argentins ont fini par sauver l'honneur à l'approche des dix dernières minutes grâce à Nahuel Tetaz Chaparro. Un essai qui restera anecdotique, ne remettant pas en cause la victoire du pays de Galles (20-13).


Exploit monumental de l'Italie !

L'Italie a réalisé un véritable exploit. Après 18 défaites consécutives face à l'Australie, la Squadra Azzurra s'est imposée ce samedi sur la pelouse du Stade Artemio-Franchi de Florence face aux Wallabies. Dès les premiers instants de la rencontre, la défense australienne s'est mise à la faute et Tommaso Allan a pu ouvrir le score sur pénalité. Toutefois, Noah Lolesio a égalisé à peine quatre minutes plus tard avant de voir son vis-à-vis manquer la cible dans la foulée. Le carton jaune reçu au quart d'heure de jeu par Jake Gordon a changé le cours de la rencontre. Ces dix minutes en supériorité numérique ont permis à l'Italie de prendre le large au tableau d'affichage. Après Pierre Bruno, c'est Ange Capuozzo qui a trouvé la faille dans la défense des Wallabies pour donner quatorze longueurs d'avance à l'Italie. L'Australie a alors réduit l'écart grâce à un essai de Tom Wright non transformé par Noah Lolesio. Les joueurs de Dave Rennie sont revenus avec un autre état d'esprit pour le deuxième acte avec Fraser McReight qui a aplati l'essai de l'espoir quatre minutes après la reprise. Après une pénalité de Tommaso Allan, Ange Capuozzo a signé un doublé pour redonner de l'air à la Squadra Azzurra. Toutefois, l'essai de Tom Robertson a un peu moins d'un quart d'heure du terme de la rencontre a remis sous pression les Italiens. A six minutes de la sirène, Edoardo Padovani a redonné six longueurs d'avance à l'Italie mais, sur la dernière action, Cadeyrn Neville est allé aplatir, offrant à Ben Donaldson la balle de match. La transformation est passée à droite des poteaux, scellant la victoire italienne d'un seul point (28-27).


L'Irlande maîtrise les Fidji

Une semaine après son succès sur l'Afrique du Sud, l'Irlande a connu moins de difficulté pour dominer les Fidji. Ce sont pourtant les « Flying Fidjans » qui ont donné le ton avec Kalaveti Ravouvou qui a aplati le premier essai au bout de quatre minutes. Un avantage qui n'a tenu que dix minutes, le temps pour Nick Timoney d'aller égaliser pour le XV du Trèfle. Le carton jaune reçu par Manada Saulo a ouvert des brèches dont le troisième-ligne irlandais a su profiter sur l'action suivante. Les Fidjiens ont alors réduit l'écart par la botte de Teti Tela mais Robert Baloucoune a permis à l'Irlande de virer en tête à la pause avec onze longueurs d'avance. Le match des joueurs du Pacifique a définitivement basculé six minutes après la reprise, quand Albert Tuisue a plaqué sans ballon Joe Carbery avec l'épaule au niveau de la tête. Un geste que l'arbitre de la rencontre a logiquement sanctionné d'un carton rouge. Dans la foulée, Api Ratuniyarawa a laissé les Fidji à treize pour dix minutes après avoir écroulé un maul. Une double supériorité numérique dont les Irlandais n'ont que trop peu profité pour aggraver le score. Seul un essai de Mack Hansen est venu sanctionner l'indiscipline fidjienne. A l'approche du dernier quart d'heure, Simione Kuruvoli a rapproché la sélection du Pacifique en allant à l'essai mais, à six minutes de la sirène, Cian Healy a scellé le sort de la rencontre en allant aplatir. L'Irlande signe ainsi sa deuxième victoire dans cette tournée (35-17).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.