Que devient Laure Manaudou ?

Que devient Laure Manaudou ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 02 juin 2021 à 17h54

Championne olympique en 2004, Laure Manaudou a aujourd'hui 34 ans. Mais que devient-elle ?



On a revu Laure Manaudou, la grande sœur de Florent qui veut briller lors des prochains JO. C'était à Roland-Garros dans le cadre d'une rencontre avec des jeunes. L'ancienne nageuse, triple médaillée olympique, a quitté sa maison des Landes pour échanger avec une centaine d'adolescents de 16 à 25 ans. Avec quel message ? « Que le sport, c'est l'école de la vie, de l'éducation, du respect de soi et des autres, détaille Manaudou dans Le Parisien, mercredi. Je sais que les jeunes nous écoutent plus facilement si on a eu une carrière. On est crédibles, pris au sérieux. Plus que des parents ou un coach. Après Athènes (où Manaudou a décroché l'or des JO 2004), quand j'ai entendu que j'avais attiré des licenciés puis ouvert la porte à d'autres nageurs, c'était une petite victoire. »

Verra-t-on à l'avenir la Française s'impliquer davantage auprès des jeunes pousses ? « On ne me l'a pas forcément proposé. Ce qui m'intéresse le plus, c'est le côté psychologique, la préparation mentale, répond-elle. On peut être prêt physiquement mais avoir des doutes. Pour moi ça a été assez facile. Philippe (Lucas) me disait "tu es la plus forte" et je le croyais. Ce n'est pas parce qu'on a été un bon sportif qu'on fait un bon entraîneur, qu'on a la patience. Mon grand frère (Nicolas) apprend à nager à des enfants, je n'en serais pas capable. »

Laure Manaudou : « Mon boulot, c'est mère au foyer »

Maman à trois reprises, la jeune femme de 34 ans s'occupe aujourd'hui de ses enfants. « Trois, ça prend du temps et beaucoup d'énergie. Je n'en aurai pas quatre, confie Laure Manaudou. Mon boulot, c'est mère au foyer ! Franchement, je trouve ça plus dur qu'une carrière sportive. Je ne m'attendais pas à autant de chamboulements. J'attends toujours l'ampoule qui s'éclairera au-dessus de ma tête, le jour où j'aurai l'illumination de ce que je veux faire de ma vie. Mais ça ne me dérange pas de vivre comme ça, j'ai cette chance. »

« J'attends qu'ils grandissent un peu pour repartir sur des événements sportifs et me faire plaisir, ajoute celle qui a fait vibrer les Français pendant plusieurs années. Quand on est maman, on s'oublie et c'est important de penser à soi. Je suis beaucoup ce que fait Clémentine Sarlat sur la matrescence (contraction de maternité et adolescence pour expliquer le processus que vit une femme quand elle devient mère). Ce 3e enfant, ça a été difficile, beaucoup de fatigue, on n'est pas assez soutenues ou comprises. On veut faire de son mieux et quand on n'y arrive pas on est perdue. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.