Fillon Maillet : "Fier de partager ça avec eux !"

Fillon Maillet : "Fier de partager ça avec eux !"©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 15 février 2022 à 10h56

Depuis le début de ces Jeux, Quentin Fillon Maillet, assurément la star française du moment, avait pratiquement trusté toutes les médailles en biathlon. Après que le relais français dont il était le dernier relayeur a décroché l'argent mardi, le Jurassien était donc ravi de partager le gâteau avec ses coéquipiers.



Le relais mixte (première épreuve de biathlon au programme de ces Jeux) mis à part, Quentin Fillon Maillet ne s'était pas montré très partageur jusqu'à maintenant. Il faut dire que le nouveau leader de l'équipe de France et immense favori avant l'heure pour le titre de sportif français de l'année après avoir obtenu mardi sa cinquième médaille dans ces mêmes JO n'avait laissé que des miettes la plupart du temps à ses rivaux comme à ses coéquipiers. Le Jurassien avait ainsi raflé l'or sur l'individuel et la poursuite, quand le seul Johannes Boe l'avait devancé sur le sprint. Mardi, le désormais cinquième athlète de l'histoire à décrocher cinq médailles dans des Jeux d'hiver la même année a encore été tout près de faire résonner la Marseillaise dans le ciel chinois. Mais cette fois, c'est aux côtés de ses partenaires de l'équipe de France que "QFM" a vécu ce grand moment. Et le quatrième et dernier relayeur du jour n'a pas caché après-coup au micro de France Télévision que cela rendait le plaisir très différent. "Je suis super fier de partager ça avec eux. On est une bande de potes, et c'est une très belle récompense pour nous quatre et pour les deux remplaçants Eric (Perrot) et "Anto" (Antonin Guigonnat) et pour toute l'équipe. Parce que ce sont de superbes moments. Quand on dit que l'on est amis, c'est réel. On passe énormément de temps ensemble, et ça ce sont des moments importants."

Jacquelin : "J'espère que l'on se rappellera de ce bon moment autour de petits repas"



Le natif de Champagnole attendait tellement ce relais qu'il a failli céder sous la pression, sur son premier tir, qui l'a contraint à piocher à deux reprises. "J'attendais énormément cette course. D'ailleurs, j'étais un peu tendu pendant le tir, ça montre à quel point j'avais envie de performer sur ce format. "C'est juste génial ! Ca concrétise et ça montre un peu le bon niveau de la France en biathlon." Pour Emilien Jacquelin, autre membre du quatuor argenté (le deuxième du classement général de la Coupe du monde derrière Fillon Maillet était le deuxième relayeur), briller sur le relais constitue également une joie à part. Plus encore : cette deuxième place a donné envie au Grenoblois de prendre rendez-vous. "J'espère que quand on sera tous retraités, on se retrouvera pour de petits repas et on se rappellera ce bon moment. Je lance l'invitation (rires). Et peut-être que les prochains relais olympiques, on les vivra ensemble", savourait Jacquelin, pour qui la saveur des Jeux est sans égal. "Une médaille olympique, beaucoup plus encore que des médailles aux Championnats du monde, ça crée des liens pour une vie. On s'entend déjà très bien de base, mais je pense que ça va ressouder encore plus nos liens."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.