Inarrêtable, Roglic était parti pour un troisième tour !

Inarrêtable, Roglic était parti pour un troisième tour !©Media365
A lire aussi

Mathieu Canac, Media365 : publié le mercredi 28 juillet 2021 à 13h12

Titré sur le contre-la-montre, Primož Roglič ne semblait pas être courant que son effort était terminé à son arrivée. Une fois la ligne d'arrivée franchie, la fusée slovène a continué à filer à toute allure, comme pour effectuer un tour supplémentaire.

Il a beau voir appuyé fort, très fort sur les pédales, Primož Roglič en avait encore sous la semelle ce mercredi. Sacré champion olympique du contre-la-montre avec plus d'une minute d'avance sur Tom Dumoulin, médaillé d'argent, le Slovène était complètement focalisé sur son effort. A tel point qu'il n'a pas semblé être au courant du moment où il pouvait s'arrêter de pédaler. Après avoir accompli les deux tours du parcours autour du mont Fuji en écrabouillant la concurrence, la fusée venue de Trbovlje était partie pour une boucle supplémentaire. Alors qu'il était toujours à bloc, aplati sur sa machine malgré une ligne d'arrivée franchie depuis plusieurs dizaines de mètres, il a fallu agiter un drapeau pour le stopper.


"Faut t'arrêter Primož, faut t'arrêter !"

"Faut t'arrêter Primož, faut t'arrêter !, a alors commenté, amusé et interloqué, Jacky Durand, champion de France sur route 1993 et 1994 désormais consultant pour Eurosport. Mais où il va ? Il a la pêche !" En raison d'une lourde chute, le coureur de 31 avait été contraint à l'abandon lors du dernier Tour de France dont il était un des favoris. Il a su s'en relever. Grâce à une vitesse moyenne de 48,16 km/h pour boucler les 44,2 km du parcours très vallonné en 55 minutes et 4 secondes, il a glané son premier titre olympique après une 28e place sur la course en ligne. Cinq ans auparavant, à Rio, il s'était classé 26e dans cette discipline et 10e du chrono. Avec cette performance, il a apporté le sixième titre olympique de l'histoire de son pays, indépendant depuis 1991, aux Jeux d'été.


Roglič apporte un le 6e titre de l'histoire de la Slovénie aux Jeux d'été

Avant lui, le duo Iztok Čop - Luka Špik avait remporté le titre en aviron deux de couple à Sydney en 2000. La même année Rajmond Debevec s'était imposé au tir à 50 m. Quatre ans plus tard, Primož Kozmus était devenu le maître du lancer de marteau à Pékin. En 2012, à Londres, la judokate Urška Žolnir était sacrée reine des moins de 63 kg. Enfin, Tina Trstenjak lui avait succédé dans cette même catégorie à Rio. Cette dernière est d'ailleurs passée proche de conserver son titre à Tokyo. C'est en effet face à elle que Clarisse Agbegnenou a concrétisé son rêve mardi. Quant à Primož Roglič, s'il n'a encore jamais pu ramener le maillot jaune chez du Tour de France chez lui, la médaille de la même couleur fait désormais de lui un héros national.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.