Haltérophilie (F) : Tchakounté au pied du podium

Haltérophilie (F) : Tchakounté au pied du podium©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 27 juillet 2021 à 11h07

La Française Doria Meiriama Tchakounté a terminé au pied du podium de la catégorie des -59kg en haltérophilie. Elle a pourtant longtemps cru à la médaille.




La France n'est pas passée loin de remporter la seizième médaille de son histoire olympique en haltérophilie. Dora Mariana Tchakounté a en effet terminé à la quatrième place de la catégorie des -49kg, après avoir été en course pour la breloque pendant un long moment. L'haltérophile de 26 ans, née au Cameroun, a terminé avec un score de 213 kilos, contre 236 pour la Taïwanaise Hsing-Chun Kuo, qui signe un nouveau record olympique et remporte la médaille d'or après avoir décroché l'argent en 2016 à Rio et fini sixième en 2012 à Londres. La Turkmène Polina Guryeva prend la médaille d'argent, avec un score de 217 kilos et la Japonaise Mikiko Andoh le bronze avec un score de 214.

Une barre à 117 kilos pour Tchakounté 

Pendant une grande partie de cette finale, la Française est restée dans le Top 3 et a donc cru à la médaille, mais la Japonaise lui est passée devant sur fil en réussissant à soulever une barre à 120 kilos à l'épaulé-jeté, alors que Tchakounté avait échoué à cette même barre, se "contentant" de 117 kilos. A l'arraché, c'est une barre de 96 kilos que la native de Yaoundé, arrivée en France à l'âge de 10 ans, est parvenue à soulever. Il faudra désormais attendre le 2 août pour revoir une Française en lice en haltérophilie. Ce sera Gaëlle Nayo Ketchanke en moins de 87 kilos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.