Euro (F)/Krumbholz : "Trop de déchet en attaque"

Euro (F)/Krumbholz : "Trop de déchet en attaque"©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 18 novembre 2022 à 22h54

Après la claque reçue en demi-finales de l'Euro face à la Norvège (28-20), vendredi soir à Ljubljana, le sélectionneur français Olivier Krumbholz pestait en particulier contre le déchet de son équipe en attaque, en premier lieu lors d'une seconde mi-temps que déplore grandement là aussi celui qui fêtait là son 500eme match avec les Bleues.



Sa 500eme gâchée par cette équipe de Norvège qui prend décidément un fâcheux plaisir ces derniers temps à doucher l'ambiance côté français n'a pas fait perdre sa lucidité ni ses talents au moment d'analyser un match à chaud à Olivier Krumbholz. Sans s'attarder sur le score, pourtant violent (28-20), le sélectionneur des Bleus regrettait surtout comme tout supporter des Bleus après cette demi-finale perdue la très mauvaise seconde mi-temps de ses joueuses. "On a fait une très mauvaise deuxième mi-temps, on a eu énormément de déchet technique, particulièrement en attaque. En défense, on a fait un match correct, on va dire, mais en-dessous de ce que l'on est capable de faire. On les a laissées trop jouer. Quand on a défendu notamment à cinq, on leur a posé des problèmes, mais en deuxième mi-temps, il y avait trop de déchet en attaque, trop d'erreurs techniques. Ca nous a plombé le jeu. Après, peu importe l'écart", regrettait après-coup sur beIN Sports le Lorrain, cette seconde période complètement manquée toujours en travers de la gorge, surtout face à un adversaire d'un tel calibre.

Krumbholz : "Vraiment à coeur d'aller chercher la médaille de bronze"

"La Norvège est une bonne équipe, ça, c'est sûr, mais on était moins bien, on a porté la balle. On a forcé les solutions et plus le temps passait, plus le jeu se délitait. On a fait une mauvaise deuxième mi-temps, surtout en attaque." L'essentiel pour Krumbholz est maintenant de savoir relever la tête, dimanche lors de la petite finale contre le Monténégro, et d'aller se consoler avec le bronze pour faire oublier cette claque face aux Norvégiennes. "Ca arrive à toutes les équipes de faire un mauvais match. Ce qui est important, c'est de savoir le digérer assez vite et de retrouver notre fond de jeu. On doit jouer mieux que ça. On aura vraiment à coeur d'aller chercher la médaille de bronze, et de retrouver de la fluidité en attaque et un peu de sérénité." Pour sa 501eme, l'entraîneur des Bleus aurait beaucoup de mal à vivre un dénouement inverse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.