Mondial (F) : Les Bleues ont frôlé le pire contre l'Angola

Mondial (F) : Les Bleues ont frôlé le pire contre l'Angola ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 30 novembre 2023 à 22h23

Pour leur entrée en lice dans ce Mondial, deux ans après sa défaite en finale contre la Russie, la France est passée à deux doigts de la correctionnelle contre l'Angola. Les Bleues ont obtenu la victoire (30-29) grâce à Laura Flippes mais il s'en est fallu d'un poteau que les Angolaises n'arrachent le match nul.


Le retour des championnes olympiques en compétition a failli déboucher sur une énorme désillusion. L'équipe de France, que beaucoup voyaient atomiser l'Angola pour son entrée en lice dans un Mondial qu'elle avait quitté deux ans plus tôt sur une défaite en finale face à la Russie, est en effet passé tout près d'un gros couac d'entrée face aux championnes d'Afrique. Les Angolaises ont posé d'énormes problèmes aux Bleues, et pas uniquement lors d'une entame de match qui a vu les puissantes joueuses adverses mener d'entrée la vie dure à ces mêmes Françaises qui s'étaient amusées contre un adversaire identique deux ans presque jour pour jour en ouverture du Championnat du monde déjà. Ces Angolaises, qui ont joué intelligemment et ont défendu crânement leurs chances jeudi sur le parquet de la DNB Arena de Stavanger (Norvège), n'avaient rien toutefois de l'équipe qui avait pris une leçon à Granollers le 3 décembre 2021. Et même lorsque les joueuses d'Olivier Krumbholz ont pris les devants au score, l'Angola s'est accrochée, sans jamais se laisser abattre.

Glauser regarde le ballon heurter son poteau droit

Et comme les Bleues, à force de ne pas concrétiser des situations qui auraient dû leur permettre de trouver la faille, se sont crispées, presque figées même, en voyant qu'elles ne réussissaient pas à prendre la mesure de cette équipe annoncée "sur le déclin" par le sélectionneur du Sénégal, qui n'avait perdu que d'un but le mois dernier, Natalia Santos et ses coéquipières, menée de trois buts à la pause (18-15), ont pu s'offrir le luxe de menacer les grandes favorites de la compétition jusqu'au bout. Alors que Laura Flippes, auteur de quatre buts dans ce premier match, venait d'inscrire le 30eme but de ces Bleues qui ont multiplié les pertes de balle (17 au total) pour leur permettre de reprendre un but d'avance (30-29), l'Angola a même eu le ballon pour arracher l'égalisation, à la toute dernière seconde sur un jet franc aux neuf mètres. Laura Glauser, entrée en jeu pour la seconde mi-temps (Hatadou Sako avait disputé la première), s'est fait surprendre sur cette ultime tentative. Heureusement pour les Françaises et leur gardienne, le ballon a rebondit sur le poteau droit. A quelques centimètres près, l'Angola débutait sur un exploit et les vice-championnes du monde sur une terrible désillusion malgré les efforts de Chloé Valentini et Alicia Toublanc (6 buts pour les deux). Elles ont finalement conservé la victoire, mais quel avertissement d'entrée !

Les marqueuses françaises : Valentini (6 buts), Toublanc (6), Flippes (4), Lassource (4), Kanor (3), Horacek (2), Nze Minko (2), Foppa (1), Grandveau (1), Granier (1)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.