Mondial (F) : La pépite Grandveau a été monstrueuse pour sa première titularisation

Mondial (F) : La pépite Grandveau a été monstrueuse pour sa première titularisation ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 05 décembre 2023 à 10h38

Alignée d'entrée pour la première fois de sa jeune carrière en équipe de France, lundi soir lors de la victoire des Bleues face à la Slovénie (31-27), Léna Grandveau (20 ans), la jeune demi-centre de Nantes utilisée au poste d'arrière droite face aux Slovènes, a fait mieux que répondre aux attentes. La pépite française a illuminé la rencontre de son talent.


Certaine joueuse, au même âge, aurait probablement pu être figée par l'enjeu comme par le rendez-vous, tout sauf anodin. Pour Léna Grandveau, c'est tout l'inverse qui s'est produit. Aussi à l'aise sur le parquet de Stavanger qu'elle ne l'est chaque week-end sous le maillot de Nantes en championnat, la jeune demi-centre de 20 ans a réussi un match assez ébouriffant lundi avec les Bleues face à la Slovénie (victoire 31-27) pour ses grands débuts comme titulaire. Si celle qui a tout d'une future grande (et elle l'a clairement démontré lors de cette rencontre) avait accumulé les sélections (il s'agissait de sa 12eme lundi) depuis qu'Olivier Krumbholz a décidé de la tester au plus haut niveau international, elle n'avait en effet encore jamais eu la chance de débuter un match de l'équipe de France avant d'avoir sa chance contre les Slovènes à l'occasion de la troisième sortie des championnes olympiques dans ce Championnat du monde co-organisé par le Danemark, la Norvège et la Suède. Meilleure marqueuse des Bleues lundi, avec 6 buts inscrits sur 7 tentatives, et auteur de 3 passes, la pépite française a parfaitement répondu à la confiance de son entraîneur, le tout au poste d'arrière droite (pour pallier l'absence de Laura Flippes) alors qu'elle évolue habituellement à celui de demi-centre.

Grandveau : "Un petit rêve d'enfant"

"Léna a été très bonne, c'est la petite jeune qui a montré la voie" a reconnu Krumbholz après la rencontre. La pépite française, de son côté, avoue qu'elle n'oubliera jamais ce 4 décembre 2023. "C'est un match que je vais garder dans ma mémoire", confie dans L'Equipe la joueuse des Neptunes, consciente d'avoir franchi un cap à l'occasion de cette rencontre. "J'ai fait un grand pas aujourd'hui (lundi) (...) J'ai de la chance de pouvoir évoluer dans cette équipe de France. Elle est vraiment magnifique et c'était un petit rêve d'enfant de pouvoir jouer avec les filles." Appelée à très vite devenir une titulaire indiscutable cette fois, la native de Beaune est par ailleurs ravie d'avoir pu montrer qu'elle pouvait s'adapter à un autre rôle, et ce à merveille, même si elle avait déjà fait ses preuves à droite avec son club. "A Nantes, j'avais déjà beaucoup travaillé sur ce poste, l'équipe de France exploite aussi mes qualités sur ce poste (...) Je gagne en expérience, en maturité, et ça va me servir pour la suite. C'est très important de savoir jouer à tous les postes." Si les Bleues, vice-championnes du monde sortantes, font honneur à leur rang dans ce Mondial, nul doute que Grandveau ne sera pas loin du trophée de révélation du tournoi. Et pourquoi pas de meilleure joueuse, qui sait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.