Euro (F) : Les Bleues ambitieuses au Danemark

Euro (F) : Les Bleues ambitieuses au Danemark©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 30 novembre 2020 à 14h47

Dans un contexte sanitaire pesant, les Bleues s'apprêtent à défendre leur titre de championnes d'Europe au Danemark. Sans certitudes, mais avec ambition.

 

L'Euro féminin de handball aura bien lieu ! Alors que la Norvège, co-organisatrice de l'évènement, a renoncé à l'accueillir à deux semaines de son coup d'envoi en raison de la pandémie de Covid-19, la compétition se déroulera uniquement au Danemark, à partir de jeudi et jusqu'au 30 décembre. Tenantes du titre, les Bleues sont réunies depuis la semaine dernière à la maison du handball de Créteil (Val-de-Marne), et elles doivent rejoindre la Scandinavie ce lundi, avant d'affronter au premier tour le Monténégro, la Slovénie et le Danemark. Sans avoir disputé de match de préparation en Norvège, comme c'était initialement prévu. "Ce n'est franchement pas plus mal ainsi. Moi cela me va très bien, avait réagi le sélectionneur Olivier Krumbholz, qui évoquait cette semaine de travail à Créteil pour le site de la Fédération française de handball. Nous sommes toujours en train de courir et de changer de lieu, là au moins il y aura seulement l'entraînement au centre de notre semaine. Même si l'on ne va pas inventer des choses parce que l'on a plus de temps, nous allons en revanche pouvoir plus perfectionner nos situations, en discuter et se bonifier. À partir d'une implication totale des filles, nous serons au moins autant préparés qu'avec des matchs." 

"Des compétitrices avant tout" 

20 joueuses ont été retenues, dont Amandine Leynaud et Océane Sercien-Ugolin, qui avaient manqué le début de la préparation, la deuxième nommée après avoir été testée positive au coronavirus. Après avoir participé à la préparation, Marie-Hélène Sajka, Claire Vautier et Catherine Gabriel ne sont elles pas du voyage. A la veille du début de la compétition, soit mercredi, Krumbholz devra donner une liste définitive de 16 noms. De retour en équipe de France après avoir donné naissance à des jumeaux, la capitaine Siraba Dembélé-Pavlovic est assurée d'en être, et ne cache pas ses ambitions. "Nous y allons pour gagner, nous sommes des compétitrices avant tout", lâche l'ailière gauche de Bucarest, qui a également évoqué le contexte sanitaire, forcément pesant : "Je n'ai pas envie de paniquer même si je prends la menace très au sérieux. On fait attention et l'on respecte scrupuleusement les règles sanitaires, mais je refuse d'entrer dans une psychose. C'est une période inédite et différente, on va s'en sortir et reprendre le fil de notre vie. Même s'il faudra peut-être la penser différemment... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.