Bleues : Le Danemark pour préparer les JO de Tokyo

Bleues : Le Danemark pour préparer les JO de Tokyo©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le mercredi 17 mars 2021 à 18h40

A quelques mois des JO de Tokyo, l'équipe de France féminine de handball a débuté cette semaine sa préparation avec deux matchs amicaux contre le Danemark, prévus jeudi (19h) et samedi (17h).



Battues en finale de l'Euro 2020, les Françaises ont depuis tourné la page pour se concentrer sur un nouvel objectif, à savoir les Jeux Olympiques cet été à Tokyo. Rassemblées cette semaine à Créteil, les joueuses d'Olivier Krumbholz disputeront deux rencontres amicales contre le Danemark, jeudi (19h) et samedi (17h). « Les Danoises sont très sûres d'elles. Même si elles sont dix buts derrière, les Danoises lèvent les bras quand elles marquent. Je pense que c'est une force. Elles ont beaucoup de bonnes joueuses. Mais, contrairement à nous, pas forcément expérimentées. Dans la perspective des Jeux Olympiques, je dirais que nous sommes à six sur une échelle de 1 à 10 parce que nous sommes retombées en mode club. On a la tête tournée vers la fin de saison, avec de gros objectifs dans nos clubs respectifs. On est quand même bien parce que l'on a fait un super résultat à l'Euro. On a toute la préparation pour être opérationnelles aux Jeux cet été », a notamment reconnu Cléopatre Darleux, la gardienne française, au micro de la chaîne L'Equipe.

« On n'est pas prêtes pour les Jeux Olympiques »

Histoire d'être au rendez-vous dans quelques mois avec une médaille d'or olympique dans le viseur, la France a donc débuter sa préparation à la Maison du Handball pour défier l'équipe qui a terminé 4eme du dernier Euro. « Le Danemark est une équipe qui m'impressionne sur ses bases arrières. Il y a des filles qui envoient des sachets, elles ont la capacité à tirer de 10-12 mètres. C'est impressionnant. Une faiblesse ? Je dirais que les Danoises sont un peu trop disciplinées. Parfois, sortir d'une certaine rigidité peut être positif pour gagner un match. On n'est pas prêtes pour les Jeux Olympiques. Je dirais que nous sommes à cinq sur une échelle de 1 à 10. On reste une bonne équipe mais on doit vraiment progresser sur certains secteurs, notamment l'attaque si on veut être prêtes pour les Jeux », a pour sa part confié Siraba Dembélé, la capitaine de l'équipe de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.