Ligue Europa : Les clubs français pour confirmer

Ligue Europa : Les clubs français pour confirmer©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 15 septembre 2022 à 11h19

Tous les trois vainqueurs lors de la première journée de Ligue Europa, les clubs tricolores engagés, Monaco, Nantes et Rennes, vont essayer d'enchaîner jeudi.


Monaco-Ferencvaros (18h45)

Difficile vainqueur sur la pelouse de l'Etoile Rouge de Belgrade jeudi dernier (1-0), l'AS Monaco reçoit Ferencvaros, qui avait dominé Trabzonspor lors de la première journée (3-2). Les hommes de Philippe Clement, sur une série de trois victoires consécutives toutes compétitions confondues, espèrent engranger un nouveau succès face au leader du championnat hongrois. Mais il faudra faire sans Kevin Volland ni Guillermo Maripan, blessés. "Ce sera une belle opposition face à une équipe qui sera sans doute plus fraîche car seulement deux joueurs ont joué ce week-end et contre Trabzonspor. C'est une formation capable de dominer avec de bonnes constructions. Ils sont toujours dominants dans le championnat hongrois et peuvent également jouer en transition", a prévenu l'entraîneur belge.

Qarabag-Nantes (18h45)

Un véritable périple. Les Nantais se déplacent jeudi à l'autre bout de l'Europe, à Qarabag (Azerbaïdjan), pour confirmer leur succès acquis la semaine dernière contre l'Olympiakos (2-1). Toujours privés de Charles Traoré, les Canaris sont motivés, malgré les quelques 5000 kilomètres parcourus pour rallier l'Azerbaïdjan, en plein conflit avec l'Arménie. "On ne se trouve jamais d'excuse. On a travaillé pour pouvoir se préparer à enchaîner les rencontres. On jouera le match avec de la force, de l'envie. Je ne veux pas entendre parler de fatigue car tout a été mis en œuvre pour que ça se passe bien", estime Antoine Kombouaré, qui craint surtout l'enchaînement avec le match de dimanche contre Nantes.

Rennes-Fenerbahçe (21h)

Une semaine après les incidents de l'Allianz Riviera, où des supporters de Nice et de Cologne se sont violemment affrontés en tribune, c'est un match à risque qu'accueille le Roazhon Park jeudi soir entre le Stade Rennais et Fenerbahçe. Les fans turcs seront seulement 1395, alors qu'aucune place n'a été vendue au grand public. Après un succès compliqué à Larnaca lors de la première journée (2-1), Bruno Genesio, qui doit composer sans Baptiste Santamaria, espère se jauger face à cette formation "très expérimentée, capable d'exercer un pressing très haut, de mettre beaucoup de rythme, avec des pistons qui ont du volume et de la vitesse. C'est une équipe aussi dangereuse sur coup de pied arrêté, qui a l'habitude de l'Europe, comme son coach (Jorge Jesus, ndlr). C'est une des très bonnes équipes dans cette compétition, et une bonne occasion de s'évaluer. Mais j'ai confiance en mon équipe."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.