Ligue Europa Conférence (barrages aller) : Les regrets de Nice, battu par le Maccabi Tel Aviv

Ligue Europa Conférence (barrages aller) : Les regrets de Nice, battu par le Maccabi Tel Aviv©Panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le jeudi 18 août 2022 à 20h56

Malgré sa domination, l'OGC Nice s'est incliné en barrages aller de la Ligue Europa Conférence sur le terrain du Maccabi Tel Aviv (0-1).



C'est l'histoire d'un refrain qui résonne inlassablement sur le foot français, tous les étés. Engagées dans leurs premières joutes continentales, les écuries de Ligue 1 se prennent les pieds dans le tapis, malgré leur statut de supposé favori. Après Monaco la semaine passée, c'est Nice qui peut l'attester. Encore et toujours. En déplacement en Israël pour défier le Maccabi Tel Aviv en barrage aller de la Ligue Europa Conférence, l'équipe de Lucien Favre est revenue avec une défaite dans son sac qu'elle devrait traîner comme un premier poids pendant une semaine. Un revers frustrant qui la place déjà au pied du mur. Sous peine d'annihiler le travail en amont d'une saison.

Nice a manqué le coche en première période

Ce premier round laissera un goût amer aux Niçois. En négociant un peu mieux leurs temps forts, les Aiglons auraient certainement récolté un tout autre résultat. Le premier acte a été le tournant. La première demi-heure, surtout, où les coéquipiers d'Andy Delort ont raté le coche. Thuram aurait pu débloquer la situation d'un puissant coup de casque mais le jeune milieu français a buté sur Peretz, le portier local (21e). Dans la foulée, Andy Delort, pourtant en grande forme, a manqué de réussite sur un tir soudain et spontané qui s'est écrasé sur le poteau (22e).


Tel Aviv avait laissé passer l'orage. La formation israélienne s'est empêtrée dans un faux-rythme qui a fait ses affaires, douchant ainsi les bonnes intentions niçoises. Et comme souvent dans ce type de scénario, le plan a fini par payer. Tout juste entré en jeu à un quart d'heure de la fin, Perica, mis sur orbite par Jovanovic, n'a pas tremblé dans son face à face avec Schmeichel, ajustant le Danois d'un subtil lob (1-0, 74e). L'affaire aurait pu tourner au vinaigre si Bard n'avait pas réalisé un sauvetage sur sa ligne dans la foulée (77e). Qu'importe, l'addition était réglée. Nice a du pain sur la planche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.