Bayern-PSG : Pavard et son "ami" Mbappé

Bayern-PSG : Pavard et son "ami" Mbappé©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 07 avril 2021 à 10h11

Benjamin Pavard a hâte de retrouver le PSG, mercredi soir en quarts de finale aller de la Ligue des champions, et son coéquipier chez les Bleus Kylian Mbappé, "un joueur de classe mondiale" dont l'ancien Lillois est proche. 

 

Le 23 août dernier à Lisbonne, Benjamin Pavard était resté sur le banc pour sa première finale de Ligue des champions, remportée 1-0 par le Bayern Munich face au PSG. Mais depuis le départ de Thiago Alcantara pour Liverpool, Joshua Kimmich évolue de manière quasiment exclusive au milieu de terrain, et le Français est donc débarrassé d'un (très) sérieux concurrent sur le flanc droit de la défense. Et il sera de nouveau titulaire mercredi soir à l'Allianz Arena, pour les retrouvailles avec les Parisiens en quarts de finale aller de la C1. 

"D'autres peuvent faire la différence"

L'occasion de revoir certains de ses coéquipiers de l'équipe de France avec qui il a été sacré champion du monde en Russie en 2018, puisqu'il croisera la route de Presnel Kimpembe et, sans doute plus (beaucoup) souvent sur la pelouse munichoise, de Kylian Mbappé. "Kylian est un joueur de classe mondiale, il le prouve en équipe de France et aussi à Paris, a déclaré l'ancien Lillois mardi en conférence de presse. C'est mon ami dans la vie de tous les jours mais demain, ce sera mon adversaire. C'est un joueur très important pour Paris mais d'autres peuvent faire la différence." 

"On ne se pose pas de questions"

En parlant de joueur très important, Robert Lewandowski, victime d'un étirement ligamentaire au genou droit lors de Pologne-Andorre, manquera lui à l'appel. Pas de quoi inquiéter Pavard. "Ça ne change pas grand-chose dans notre jeu. Lewandowski est le meilleur avant-centre du monde, il nous manque, mais nous avons un gros réservoir de joueurs, avec notamment Choupo (Eric Maxim Choupo-Moting, ndlr) qui a fait un gros match samedi contre Leipzig. On s'adapte à l'absence de Lewandowski, mais on reste sur la même façon de jouer, on ne se pose pas de questions", assure-t-il, après avoir confié que les Munichois étaient "plutôt sereins" avant ce remake de la dernière finale. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.