Brest : Slimani a déçu en Bretagne selon Lorenzi

A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le samedi 04 février 2023 à 18h33

Dans une interview accordée à l'Équipe, Grégory Lorenzi, le directeur sportif du Stade brestois, a évoqué le mercato du club. Et il est revenu sur le passage d'Islam Slimani en Bretagne avant son départ pour Anderlecht.

L'aventure entre Islam Slimani et le Stade Brestois a tourné court cette saison. Dans les dernières heures du mercato, l'attaquant de 34 ans s'est engagé avec Anderlecht (Belgique) pour une somme de 650 000 euros, à six mois de la fin de son contrat. L'opération, pas programmée, a permis au club de dégager un peu d'argent pour s'offrir les services d'Elis, Lemaréchal, Locko et Rémy. Ce samedi, Grégory Lorenzi, le directeur sportif du Stade Brestois, a évoqué pour l'Équipe, la période de transferts hivernale de son club. Et à cette occasion, il a confirmé que le départ du N°13 n'était pas du tout prévu. « Il jouait moins, reconnaît le "DS". Mardi soir, j'ai reçu un coup de fil à 22 heures. On était en train de terminer nos derniers documents. Et on m'appelle pour me dire qu'il y avait une possibilité de transfert pour Slimani. Je dis pourquoi pas mais ça dépend du joueur. On me dit : « le joueur veut partir ». On n'en avait jamais discuté. Je me suis dit que si le club trouvait chaussure à son pied, je n'émettrais pas d'avis négatif. Une demi-heure après, Islam est arrivé au bureau et on a fait les papiers pour lui permettre de partir. Mais il n'a jamais été question de résiliation. »


Un départ après 18 matchs

Islam Slimani n'a pas marqué de son empreinte le Stade Brestois. En 18 rencontres de championnat et de Coupe de France, l'Algérien a trouvé le chemin des filets seulement à 2 reprises pour 3 passes décisives. « On attendait beaucoup plus d'Islam au vu de son expérience... Malheureusement, cela n'a pas été le cas, a regretté Lorenzi. Peut-être que l'on ne correspondait pas à ses attentes non plus. [...] Quand il est dans de bonnes dispositions, il peut beaucoup d'apporter. Il a une grosse carrière derrière lui, c'est une très bonne personne mais on a besoin d'avoir tout le monde dans de bonnes dispositions, concerné. » Avec Eric Roy sur le banc, Brest a redressé la barre ces dernières semaines (3 nuls et 1 victoire) et entend bien poursuivre la bonne dynamique. Ce dimanche, les Brestois ont rendez-vous à domicile face à Lens (17h05). Islam Slimani lui, va connaître son onzième club de sa carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.