Bleus : Cela s'annonce très chaud à Budapest

Bleus : Cela s'annonce très chaud à Budapest©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 19 juin 2021 à 11h51

Pour son deuxième match du Championnat d'Europe, l'équipe de France va évoluer dans une enceinte comble et une grosse chaleur, contre la Hongrie à Budapest samedi après-midi.



Le deuxième rendez-vous des Bleus est programmé ce samedi après-midi (15 heures). Le Championnat d'Europe a idéalement commencé pour les joueurs de Didier Deschamps qui veulent enchaîner. Victorieux de l'Allemagne (1-0), mardi soir à Munich, lors de leur entrée, les Français ont affiché de solides arguments à défaut de s'être montrés flamboyants. Physiquement solides, ils n'ont gagné que sur un but inscrit contre son propre camp mais ils ont touché le poteau (par Rabiot) et vu deux buts refusés pour hors-jeu tandis que Kylian Mbappé aurait pu obtenir légitimement obtenir un penalty.

65 000 spectateurs à Budapest

Bon, après trois premiers points en poche, se présente maintenant la Hongrie. Une formation hongroise qui évoluera à domicile, à Budapest, dans une enceinte comble de... 65 000 spectateurs. L'un des pays hôte de la compétition est en effet le seul à jauge pleine. On n'a plus vu autant de public depuis le premier confinement. L'équipe de France va devoir faire face à un climat ambiant particulièrement bouillant devant des supporters locaux déterminés à pousser leurs joueurs favoris qui ont longtemps accroché le Portugal mardi avant de céder dans les dernières minutes. Alors qu'on espère éviter des débordements racistes, les Bleus savent pertinemment qu'ils évolueront dans une ambiance hostile.

Les entrainements et l'alimentation adaptés

Antoine Griezmann, Karim Benzema, Paul Pogba et leurs coéquipiers devront également faire face à autre élément perturbant : la chaleur. On attend 33 degrés à Budapest samedi après-midi avec un ressenti de 37°. Depuis leur arrivée mercredi soir, les éléments tricolores ont pu se mesurer à la chaleur entourant la capitale hongroise. Didier Deschamps et ses adjoints ont organisé les trois séances d'entraînement consécutives en plein après-midi afin d'habituer les organismes.


« Cela entraîne des modifications dans le planning de la journée, concernant l'heure du déjeuner ou les heures de sommeil. C'est important pour les joueurs de pouvoir récupérer, a expliqué Deschamps face aux journalistes. On sait que c'est une génération qui se couche un peu tard. Il faut un peu réguler tout ça car quand on joue à 21 heures, il y a la possibilité de faire une sieste récupératrice. » L'alimentation a également été adaptée pour privilégier les fruits et légumes regorgeant d'eau. « On espère qu'il y aura un waterbreak (une pause fraîcheur). Jouer à 15 heures, ce n'est pas un problème. Mais à plus de 30°C, c'est un élément important », a signifié Hugo Lloris, vendredi devant la presse. La pause fraîcheur a été instaurée en 2014 par la FIFA. Elle n'est pas clairement établie pour ce jour mais serait décidée après l'échauffement des deux équipes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.