Où jouent les Bleuets vice-champions du monde U17 ?

Où jouent les Bleuets vice-champions du monde U17 ? ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 02 décembre 2023 à 21h11

Club par club, retrouvez tous les points d'attache de nos Français qui ont échoué d'un rien en finale du Mondial U17 contre l'Allemagne.


Trois joueurs : Valenciennes a de la ressource

Un club s'accapare seul le record de présences dans la liste des Français vice-champions du monde U17 : il s'agit de Valenciennes, avec les deux défenseurs Joachim Kayi Sanda (capitaine) et Aymen Sadi, ainsi que le milieu Ismail Bouneb. Trois éléments majeurs, qui plus est, de l'équipe de Jean-Luc Vannuchi, dont le premier qui est déjà professionnel. Le dernier a lui inscrit deux buts et délivré trois passes décisives, ce qui en fait le joueur impliqué sur le plus de buts lors de l'ensemble de cette compétition achevée sur une note malheureuse.

Deux joueurs cadres à Monaco

Trois clubs de Ligue 1 possèdent chacun deux joueurs : Monaco avec les deux cadres Saïmon Bouabré et Joan Tincres, le premier ayant marqué en finale et le deuxième terminant meilleur buteur des Bleuets avec trois réalisations ; Reims avec les deux défenseurs Nhoa Sangui et Arthur Tchaptchet, le premier ayant malheureusement manqué son tir au but en finale ; et enfin Strasbourg avec Nolan Ferro et Tidiane Diallo, qui eux aussi ont été des éléments majeurs durant ce tournoi en Indonésie.

Un joueur : La Ligue 2 encore bien représentée 

A Rennes, Mathis Lambourde est déjà professionnel, de même que Tidiam Gomis à Caen. Tous les autres clubs concernés n'ont également qu'un seul joueur au sein de l'effectif, dont sept formations supplémentaires de Ligue 1 : le gardien Paul Argney, qui a failli être le héros de la nation, au Havre ; son remplaçant Mathys Niflore, qui a joué le match face à la Corée du Sud (1-0) en poules, à Toulouse ; le défenseur Bastien Meupiyou, malheureusement auteur d'un des tirs au but manqués, à Nantes ; l'arrière droit Yoram Zague au Paris Saint-Germain ; le milieu défensif Fodé Sylla à Lens ; l'attaquant Mohamed-Amine Bouchenna à Clermont ; et enfin son collègue Yanis Issoufou à Montpellier, même si son tournoi a vite été avorté pour une suspicion de non-qualification due à d'autres matchs avec le Niger.

En Ligue 2, on dénombre aussi le milieu de terrain Mathis Amougou, deuxième buteur en finale, à Saint-Etienne ; le défenseur Yvann Titi à Troyes, ainsi que le troisième gardien Timothé Viel à Ajaccio (qui est le seul à ne pas avoir disputé une seule minute).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.