CDM 2023 (U17) : Les Bleuets battus aux tirs au but face à l'Allemagne

CDM 2023 (U17) : Les Bleuets battus aux tirs au but face à l'Allemagne ©panoramic, Media365

Thibaut Simon, Media365, publié le samedi 02 décembre 2023 à 16h03

La France s'est inclinée en finale du Mondial 2023 des 17 ans face à l'Allemagne dans une séance de tirs au but insoutenable.



22 ans après, la France n'a pas réussi à succéder à la génération Le Tallec, Sinama-Pongolle. Dans un match à rebondissements, les Bleuets se sont inclinés aux tirs au but, après avoir été menés 2-0 par les Allemands. Dans une première mi-temps à sens unique, la Mannschaft s'est procurée les meilleures situations, mettant la pression aux Français dès l'entame du match. Les hommes de Vannuchi se mettent à la faute dans la surface et l'arbitre accorde un pénalty aux Allemands. Brunner le transforme et donne l'avantage à son équipe avant la mi-temps (29ème, 1-0). Au retour des vestiaires, les Allemands continuent et les Français craquent une seconde fois sur un contre. La ballon centré par Moerstedt passe devant tout le monde et Darvich au deuxième termine le travail avec un peu de réussite (51ème, 2-0).

Le réveil français

Les Bleuets ne vont pas lâcher et même bénéficier d'un petit coup du destin. Dans un premier temps, Bouabre s'infiltre dans la surface pour frapper au sol. Le gardien est surpris et voit le ballon passer sous sa main (53ème, 2-1). Déjà averti, Osawe se rend coupable d'une faute côté allemand et la décision est nette : carton rouge. Rien de mieux pour revenir au score et permettre aux Français d'y croire. À cinq minutes de la fin du match, Gomis sert Amougou dans la surface sur un centre. Le Stéphanois égalise d'un plat du pied (85ème, 2-2). Le match prend alors une autre dimension...

Encore une séance perdue...

Il y a six mois, la France s'inclinait déjà en finale de l'Euro après une séance de tirs au but. Après avoir remonté un retard de deux buts ce samedi face aux Allemands, une nouvelle séance se dressait devant les Bleuets. Alors que le premier tir allemand est arrêté par le portier français et que les deux premiers tireurs côté Bleuets transforment, la suite est plus compliquée. Sangui voit son tir s'écraser sur la barre tandis que le gardien allemand stoppe le tir de Meupiyou. Paul Argney redonne espoir à son équipe en arrêtant le tir de Brunner, mais Gomis ne parvient pas à concrétiser. Kabar se charge de crucifier les Bleuets en prenant Argney à contre pied. Une nouvelle fois, la séance de tirs au but sourit à l'adversaire. Une désillusion après un parcours quasi parfait dans cette compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.