France-Maroc : 13 000 billets distribués aux supporters marocains

France-Maroc : 13 000 billets distribués aux supporters marocains©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 13 décembre 2022 à 19h15

Dans l'optique de la demi-finale du Mondial 2022 entre les Lions de l'Atlas et l'équipe de France (mercredi, 20 heures), la Fédération marocaine a opéré la distribution gratuite de près de 13 000 billets ce mardi matin sur le parvis du stade Al-Janoub d'Al-Wakra. La formation dirigée par Walid Regragui disposera d'un soutien très important face aux Bleus de Didier Deschamps.



La Fédération marocaine de football a vu les choses en grand. Lundi soir, comme le relate RMC, Mohamed Boudrika, membre du comité directeur de la FRMF, a annoncé qu'une distribution de tickets serait organisée ce mardi matin à 10 heures (heure locale) au stade Al-Janoub d'Al-Wakra. "Soyez rassurés, il y en aura pour tout le monde", a-t-il prévenu malgré les nombreux doutes des supporters du Maroc. Dès lors, de nombreux supporters du Maroc se sont rendus au lieu de rendez-vous, passant la nuit entière du lundi à ce mardi avec l'espoir de posséder enfin le sésame tant attendu. Et ce mardi matin donc, l'affluence était au rendez-vous car près de 13 000 billets ont été distribués gratuitement, selon RMC.

Lloris : "On ne pourra pas s'entendre"

Il faut dire qu'après les exploits réalisés face à l'Espagne en 8èmes de finale (0-0 ; 3 tirs au but à 0) et au Portugal en quarts de finale (1-0), tout a été fait afin de faciliter la présence des fans des Lions de l'Atlas. Lundi, la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a pour rappel décidé d'opérer près de 30 vols spéciaux entre Casablanca et Doha, ce mardi et mercredi, afin d'acheminer les fans vers Doha. "Le stade sera aux couleurs du Maroc, il faudra être prêt, ça va faire du bruit, on ne pourra pas s'entendre. Il faudra être précis dans les mots et les consignes avant le match et à la mi-temps", s'est avancé Hugo Lloris, ce mardi en conférence de presse avant l'opposition au stade Al-Bayt. Didier Deschamps, lui, a parlé d'une "ferveur populaire très importante" qui, à ses yeux, "n'est pas ça qui fait marquer des buts ou en prendre". Il y a fort à parier que les supporteurs marocains sont persuadés du contraire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.