CM 2022 : Le but polémique du Japon contre l'Espagne

CM 2022 : Le but polémique du Japon contre l'Espagne©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 01 décembre 2022 à 22h53

Vainqueur renversant de l'Espagne (2-1), le Japon, qualifié pour les huitièmes de finale du Mondial qatari, a vu son deuxième but validé alors que le ballon semblait être sorti sur la passe décisive de Mitoma pour Tanaka. Mais l'était-il vraiment ?



Ils l'ont (re)fait. Huit jours après avoir marqué les esprits en renversant l'Allemagne en quelques minutes (2-1), les Japonais, battus entretemps par le Costa Rica (0-1), ont dominé un autre grand d'Europe avec un scénario et un score similaires jeudi à Doha, s'offrant le scalp de l'Espagne après avoir concédé l'ouverture du score, par Alvaro Morata (0-1, 11e). Mais, cette fois, ils n'ont pas attendu le dernier quart d'heure pour renverser leur prestigieux adversaire. Ritsu Doan, encore un remplaçant buteur, a égalisé dès la reprise (1-1, 48e), et Ao Tanaka a inscrit le but vainqueur trois minutes plus tard (2-1, 51e), propulsant son pays en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Sauf que ce but du joueur du Fortuna Düsseldorf fait polémique.

Luis Enrique : "J'ai vu une photo qui a dû être truquée"

Victor Gomes, l'arbitre sud-africain de cette rencontre, l'a d'abord refusé, avant de finir par l'accorder après un long moment, car Kaoru Mitoma, le passeur décisif, semblait avoir centré alors que le ballon se trouvait derrière la ligne. Mais l'arbitre, avec l'aide de la VAR, a fini par valider le but, jugeant donc que la balle n'était pas totalement sortie, au grand dam des Espagnols. Si, de prime d'abord, le ballon paraissait bien dehors, cela reste difficile à dire au vu des images, d'autant plus qu'il aurait dû être à 100% hors des limites du terrain, comme le veut la règle, pour qu'il y ait sortie de but. Ce qui est particulièrement compliqué à déterminer pour le téléspectateur si jamais elle l'est à plus de 90% par exemple, comme cela a pu être le cas jeudi soir.


Et de nombreuses captures d'écran, censées prouver que le ballon était dehors, ont évidemment rapidement circulé sur les réseaux sociaux. Luis Enrique a ensuite été interrogé sur le sujet en conférence de presse. "J'ai vu une photo qui a dû être truquée, ou retouchée. Mais il se peut que cette image soit vraie. Je n'ai rien de plus à dire", a évacué le sélectionneur espagnol. Il n'en reste pas moins que l'arbitrage, et en particulier la VAR, est au cœur d'une polémique pour la deuxième journée consécutive dans ce Mondial qatari, après l'égalisation refusée à Antoine Griezmann contre la Tunisie mercredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.