CAN : Le Sénégal tient son quart

CAN : Le Sénégal tient son quart©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 25 janvier 2022 à 19h05

Les Lions de la Teranga, bien aidés par un Cap-Vert qui a terminé à neuf, a gagné 2-0 en huitièmes de finale de la CAN. Sadio Mané a débloqué la situation.



Cette édition de la Coupe d'Afrique des Nations rappelle à quel point le sport est une histoire de sentiments. Il y a des soirs où colère et admiration s'entremêlent. L'historique Cameroun-Comores, devenu une affaire continentale, est venu l'attester. Bien qu'il n'ait pas atteint ce niveau d'extrémité, le match entre le Sénégal et le Cap-Vert a lui aussi réservé son lot de petites histoires.

Mané passé par tous les états

À l'instar de plusieurs affiches dans ce tableau des huitièmes, un cador du foot africain se frottait à un petit poucet. Le rapport de force a donc appelé un scénario vieux comme le foot : un gros dominateur contre un bloc bas, organisé et mentalement préparé à subir. En ce sens, les Requins Bleus du Cap-Vert ont globalement réussi leur mission, avec une intelligence tactique remarquable pour bien quadriller le terrain et une ténacité formidable quand les choses se gâtaient. Ce plan aurait pu voler en éclats d'entrée de jeu lorsque Sadio Mané, au bout de 37 secondes, a vu son tir enroulé heurter le montant après s'être ouvert un angle de frappe (1e).

Le Cap-Vert finit à 9

Derrière cela, les Lions de la Teranga ont longtemps tâtonné, peinant à trouver des décalages pour forcer le verrou cap-verdien. La configuration d'attaque-défense s'est encore accentuée après l'expulsion de Patrick Andrade très tôt dans le match (21e). Mais il en a fallu davantage pour entériner les espoirs du Cap-Vert. C'est au retour des vestiaires que la situation s'est décantée, lorsque Josimar Vozinha a été exclu à son tour après une sortie mal maîtrisée face à Mané (57e). À neuf, ce n'était plus la même affaire pour le Cap-Vert. D'autant que dans la foulée, le même Mané a été plus heureux en trouvant l'ouverture d'un tir puissant suite à une mauvaise relance (1-0, 63e).

Une fois la rencontre pliée, le Sénégal a logiquement trouvé un second souffle pour donner un peu plus d'ampleur à cette victoire. Lancé pour les vingt dernières minutes à la place de Mané, Bamba Dieng a pris la lumière. Décomplexé, spontané et intenable dans la profondeur, le Marseillais a fait passer un premier frisson (78e) avant de parachever le succès sénégalais après un relais avec Famara Diedhiou sur un contre bien mené (2-0, 90e+2). Le Sénégal peut continuer à rêver. De son côté, le Cap-Vert sort avec les honneurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.