Quand des sangliers dévastent un terrain Platini

Quand des sangliers dévastent un terrain Platini©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 27 septembre 2022 à 19h41

Une horde de sangliers a ravagé le principal terrain du complexe Aldo Platini à Joeuf en Meurthe-et-Moselle.



Le sanglier est un animal très prisé des chasseurs. Le mammifère est cette fois dans le viseur des amateurs de ballon rond. Il est à l'origine d'une image saisissante et assez terrible. Celle d'un terrain de football ravagé, pire qu'un « champ de patates », comme l'on surnomme vulgairement une pelouse en mauvais état. La scène se passe en Meurthe-et-Moselle où le principal terrain du complexe Aldo Platini (du nom du père de Michel Platini ), situé à Joeuf, a été très endommagé après le passage d'une horde de sangliers dans la soirée de samedi.

« Je n'ai jamais vu un tel désastre »


« Je n'ai jamais vu cela. J'ai 76 ans, je joue au football depuis l'âge de 10 ans, je n'ai jamais vu un tel désastre », se désole auprès de France 3 l'adjoint aux sports de la ville, Gérard Keff, un proche de « Platoche », l'ancien numéro 10 de l'équipe de France et de la Juventus Turin, qui a découvert stupéfait l'étendue des dégâts en compagnie des footballeurs du club, dimanche matin. « C'est très impressionnant. Un tiers du terrain d'honneur a été entièrement retourné, détaille le vice-président du club, Hervé Thierry. D'habitude, on voit ça dans les jardins des particuliers, chez les agriculteurs qui se plaignent à juste titre mais comme ça sur un terrain de football c'est vraiment impressionnant. »

Motte par motte

Les services techniques de la ville se sont vite mobilisés lundi pour commencer à évaluer l'étendue des dégâts et « soigner » cette pelouse très affectée, motte par motte. « D'habitude il y a deux personnes qui s'occupent du stade mais là on a pris du renfort avec tout le personnel du service de voirie. C'est beaucoup de travail », a expliqué Gérard Keff. Malgré le mauvais état de la pelouse, l'espoir reste de mise au sein du club pour raccommoder tout cela. En attendant d'aller au bout des choses, la ville de Joeuf a l'intention de se tourner vers la fédération de chasse afin de voir s'il est possible d'obtenir un dédommagement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.