Le retour des jauges partielles, en intérieur comme en extérieur

Le retour des jauges partielles, en intérieur comme en extérieur©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 27 décembre 2021 à 20h23

Les trois premières semaines du mois de janvier, au minimum, verront les matchs de Ligue 1 et de Top 14 se dérouler devant une limite de 5 000 spectateurs, à l'image de ce qui avait dû être mis en place la saison dernière.



A partir de la semaine prochaine, et au moins jusqu'au 23 janvier inclus, les événements sportifs seront concernés par le retour des jauges partielles dans les tribunes : 2 000 spectateurs maximum en intérieur, 5 000 personnes maximum en extérieur. Pour les sports intérieurs, tels que le basket, le volley ou le hand, c'est un petit soulagement car les assistances excèdent rarement les 2 000 spectateurs, et c'est surtout un éventuel retour du huis clos qui était très fortement craint.

Notamment par Vincent Collet, le coach des Bleus qui a aussi repris du service cette saison à Boulogne-Levallois (pour L'Equipe) : "On peut s'y attendre, logiquement, dans le cadre des annonces gouvernementales à venir. C'est triste, car on avait un peu l'impression d'avoir aperçu le bout du tunnel, même si on avançait avec prudence." C'est donc déjà ça de gagné.

Lens - Lille, OL - PSG, OL - ASSE ou Toulouse - Cardiff impactés

Pour le football et le rugby, ce sera malheureusement différent... Certaines enceintes, particulièrement en Ligue 1 de football, accueillent bien sûr plus de 5 000 personnes de manière systématique. Et parfois beaucoup plus. La semaine prochaine, le choc entre Lens et Lille à Bollaert sera par exemple impacté, alors que le stade Bollaert s'annonçait bien sûr rempli au maximum de ses possibilités - au-delà de l'interdiction de déplacement déjà annoncée pour les supporters lillois.

Parmi les plus grandes affiches touchées sur la période à venir, on note Bordeaux - Marseille (7 janvier), OL - PSG (9 janvier), OM - LOSC (16 janvier), le derby OL - ASSE (21 janvier) ou Lens - OM (23 janvier). Ce sont donc surtout les habitués du Groupama Stadium et de Bollaert qui se trouvent donc punis, ce que d'aucuns ne verront pas d'un si mauvais oeil au vu du contexte extrêmement tendu dans les tribunes françaises en football... En rugby, Racing - Clermont (8 janvier) ou les affiches de Champions Cup telles que Toulouse - Cardiff (22 janvier) n'y échapperont pas non plus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.