Coupe de France : Les supporters de Lille interdits de stade à Lens

Coupe de France : Les supporters de Lille interdits de stade à Lens©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 24 décembre 2021 à 15h00

Le préfet du Pas-de-Calais a interdit l'accès au stade Bollaert, le 4 janvier, pour les supporters de Lille à l'occasion du derby face à Lens, dans l'optique des 16èmes de finales de la Coupe de France.


Les supporters de Lille ont interdiction de se rendre au stade Bollaert en Coupe de France. La préfecture du Pas-de-Calais a officialisé l'information concernant ce match qui se déroulera le dimanche 4 janvier prochain à l'occasion des 16èmes de finales de la compétition, sur la pelouse de Lens. Une interdiction qui s'inscrit dans un contexte tendu car, le 18 septembre dernier, c'est en Ligue 1 que des violences s'étaient déroulées. Une intrusion de fans lensois sur la pelouse pour tenter d'en découdre avec la tribune visiteurs avait engendré une interruption de 30 minutes lors de ce match. Par la suite, la LFP avait notamment dû notifier la fermeture du parcage visiteurs lors des matchs de Lille disputés à l'extérieur jusqu'au 31 décembre.

Une rencontre considérée à "risques majeurs"

L'arrêté préfectoral daté de ce jeudi précise que "ces récents incidents et les renseignements recueillis par les forces de sécurité permettent de confirmer que cette rencontre de Coupe de France du 4 janvier 2022 est considérée à risques majeurs". L'antagonisme entre les supporters de Lens et du LOSC est ainsi "susceptible de s'exprimer à tout instant, y compris en dehors des jours de match, en amont de la rencontre", explique également le document. L'interdiction d'accès au stade Bollaert est valable du 4 janvier à 6h00 au 5 janvier à 6h00. Par ailleurs, les supporters des Dogues ont interdiction de circuler ou stationner sur la voie publique dans les arrondissements d'Arras et Béthune (Pas-de-Calais). Dans le cas contraire, une peine de six mois de prison et 30 000 euros d'amende est risquée par les contrevenants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.