Covid-19 : Ces championnats qui ont opté pour une saison blanche...

Covid-19 : Ces championnats qui ont opté pour une saison blanche...©Media365

Guillaume Issner, publié le jeudi 31 décembre 2020 à 18h08

Le sport professionnel français a été très fortement impacté par la pandémie de coronavirus. La plupart des sports collectif ont été concernés., avec très peu de titres de champion, comme de descentes.


C'est de la Fédération française de hockey sur glace qu'est venu le premier coup de tonnerre. Le 17 mars, date de début du premier confinement en France, la FFHG a acté la fin de saison de ses compétitions. La Ligue Magnus a ainsi été arrêtée alors que les demi-finales Grenoble-Mulhouse et Rouen-Angers étaient sur le point de débuter. Un mois plus tard, au tour de la Ligue Butagaz Énergie d'opter pour une saison blanche. Brest et Metz occupaient la tête (51 points) du classement après 19 journées disputées sur les 22 prévues. Passons désormais au basket. Il a fallu attendre la fin du mois de mai pour qu'une décision soit prise par la LNB concernant les championnats de Jeep Élite et de Pro B. « Concernant la résolution n°3, l'Assemblée Générale a décidé que la saison 2019-20 est figée, la saison 2020-21 est une nouvelle saison avec 18 équipes en Jeep® ELITE et 18 en PRO B sans promotion ni relégation », a informé la Ligue nationale de basket dans un communiqué.

La Ligue Magnus, la Jeep Élite et le Top 14 concernés

Après 25 des 34 journées du calendrier, Monaco, l'ASVEL et Dijon trônaient en haut du classement avec un bilan de 21 victoires et 4 défaites. Gravelines-Dunkerque (17eme) et Le Portel (18eme) étaient placés aux deux derniers rangs, synonyme de relégation en temps normal. Même son de cloche pour la Ligue Féminine. Enfin, presque trois mois après la suspension du Top 14 et de la Pro D2, la Ligue nationale de rugby a officialisé une saison blanche pour ses deux championnats professionnels. A neuf journées de la fin de la saison régulière, Bordeaux-Bègles (61 points) avait pris l'avantage avec Lyon (53 points) sur une qualification pour les demi-finales. Le Stade Français, alors lanterne rouge du championnat, s'est évité une fin de saison crispante qui aurait pu découler sur une relégation en Pro D2. Déception en revanche pour Colomiers et Perpignan. Les deux clubs de l'antichambre du Top 14 étaient bien partis pour se qualifier pour les demi-finales d'accession à l'échelon supérieur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.