Apnée : L'histoire incroyable de Jerald et ses -112 m

Apnée : L'histoire incroyable de Jerald et ses -112 m©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mardi 22 septembre 2020 à 19h21

Le Français Arnaud Jerald a porté le record du monde d'apnée en poids constant bi-palmes à 112 mètres de profondeur. Il a raconté toutes les péripéties de ses différentes tentatives des derniers mois (et semaines), et ça vaut le détour !



A 24 ans, Arnaud Jerald a battu la semaine dernière le record du monde d'apnée en poids constant bi-palmes, descendant à 112 mètres au-dessous du niveau de la mer. Une performance déjà colossale, rehaussée par l'histoire de ce record. Le contexte du confinement, déjà, rendait normalement impossible ce type de challenge, qui requiert normalement une préparation immense. Le plongeur a expliqué à L'Equipe qu'il lui a notamment fallu financer ses propres tests antidopage et toute la logistique obligatoire afin de valider un record du monde. D'abord, deux descentes d'entraînement se passent parfaitement jusqu'à la marque fatidique. Puis la première tentative officielle : "La remontée s'est bien passée. Mais quand je sors de l'eau, je ne respire pas assez et je fais mon protocole à l'envers. Je l'ai bâclé. Le juge me donne le carton rouge."

"Au dernier moment, je rajoute un mètre"

Puis une deuxième : "Quand je sors de l'eau, je fais mon protocole et il y a une personne de la sécurité à côté de moi. Il me prend le bras et le remonte à la surface alors que j'ai le signe dans les mains. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on a interdiction de toucher un athlète sauf s'il est en difficulté. Cette personne ne sait pas pourquoi elle a fait ça. Les juges demandent à revoir la vidéo. Sur le bateau, il y a un silence mortuaire. On me demande de faire un test antidopage. Et là, tout le monde explose de joie. Mon équipe est convaincue que, si on me demande de faire un test, c'est que c'est bon. Même la juge en face de moi s'est mise à chialer. Mais un juge m'apprend que je ne peux avoir le record, car on m'a touché."


Et finalement la délivrance, sur ce troisième essai du 15 septembre, à Kalamata en Grèce (alors que les tentatives précédentes avaient été réalisées chez lui, dans la baie de Villefranche-sur-Mer) où il se sent comme un poisson dans l'eau, celle-ci étant plus chaude. "La veille de ma plongée officielle, j'apprends qu'Alexey Molchanov a battu le record à - 111 mètres lors d'une compétition qui sortait un peu de nulle part. Il me fallait donc inscrire - 112 mètres si je voulais le record. Au dernier moment, je rajoute donc un mètre." Pour un nouveau record, donc, qui se chiffre bel et bien à -112 mètres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.