Tour de France : Van der Poel ne visera pas le maillot vert

Tour de France : Van der Poel ne visera pas le maillot vert©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 16 juin 2022 à 10h46

Mathieu van der Poel, qui participera cette année au Tour de France pour la deuxième fois de sa carrière, a annoncé jeudi qu'il tenterait de remporter le plus de victoires d'étapes possible. Le jeune Néerlandais ne visera donc pas le maillot vert.


Van der Poel, les étapes plutôt que le maillot vert. A l'approche de son deuxième Tour de France - il avait découvert l'épreuve l'année dernière - Mathieu van der Poel (27 ans) dévoile ses objectifs. Et comme il fallait s'y attendre, le Néerlandais qui avait abandonné la Grande Boucle avant même le départ de la 9eme étape en 2021 afin de ne pas prendre le risque de gâter ses ambitions sur les Jeux Olympiques de Tokyo, sans savoir qu'une lourde chute dès le rendez-vous de cross country ruinerait tous ses espoirs, se consacrera cette fois aux victoires d'étapes. Le petit-fils du regretté Raymond Poulidor souhaite en remporter le plus possible. Il ne visera donc pas le maillot vert alors qu'il fait partie des meilleurs sprinteurs de la planète, en particulier sur les arrivées en côte ou en faux-plat. "VDP" estime qu'il n'est pas possible de concilier les succès dans les étapes et la course au maillot vert.

L'année dernière, van der Poel avait remporté la 2eme étape

"Se battre pour le classement par points représente une lourde charge mentale, explique le coureur de l'équipe Alpecin-Fenix dans les colonnes du magazine Ride. Cela empêche de courir librement. Je ne vais donc pas participer à cette lutte sur le Tour cette année, Jasper (Philipsen, son coéquipier sprinteur) en est plus capable que moi, je préfère me concentrer pleinement sur les victoires d'étapes." L'année dernière, à l'occasion de son baptême du feu, van der Poel avait enlevé la 2eme étape, entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne-Guerlédan. Passé aux commandes du classement général ce soir-là, il avait porté le maillot jaune pendant six jours, la première étape de montagne, le samedi à la veille pour lui de jeter l'éponge (ce qui lui avait valu de vives critiques), lui ayant été fatale. Lors du dernier Giro, le Néerlandais s'est montré plus pressé encore, en remportant l'étape inaugurale, avant de passer trois jours en rose ensuite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.