Tour de France 2022 : Alaphilippe espère toujours être présent

Tour de France 2022 : Alaphilippe espère toujours être présent©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 24 mai 2022 à 17h40

De retour sur un vélo cette semaine depuis sa terrible chute lors de Liège-Bastogne-Liège, Julian Alaphilippe (Quick-Step Alpha Vinyl) n'a pas encore fait une croix sur le Tour de France.



Bonne nouvelle pour Julian Alaphilippe. En effet, engagé dans une véritable course contre la montre depuis sa terrible chute lors de Liège-Bastogne-Liège (le 24 avril dernier), le Français va visiblement beaucoup mieux et a même guéri de son pneumothorax. Pour preuve, le puncheur de la formation Quick-Step Alpha Vinyl a pu reprendre depuis quelques jours le vélo sur un home-trainer chez lui. Après avoir reçu le feu vert médical, le double champion du monde a ensuite rejoint certains de ses coéquipiers en stage à Sierre Nevada (Espagne). « Après mon dernier examen à Herentals, c'était agréable de pouvoir remonter sur mon vélo pour la première fois depuis ma chute à Liège-Bastogne-Liège », a notamment reconnu l'intéressé, de retour sur la route. Lors d'un communiqué publié par Quick-Step Alpha Vinyl, Alaphilippe a par la suite évoqué plus en détails ses sensations.

Alaphilippe ne compte pas se précipiter

« Je vais essayer de trouver un rythme normal même si je ne peux pas encore faire le même travail que les autres, car je vais avoir besoin d'un certain temps pour retrouver la forme. (...) J'essaie d'être optimiste, mais je sais que je dois prendre mon temps et voir comment se passe l'entraînement. Si tout continue comme ça, alors l'option du Tour de France est toujours ouverte, c'est toujours dans mon esprit, a confié le Français. Mais il est vraiment important que nous ne précipitions rien et que nous continuions à être patients, continuez à parler avec l'équipe médicale et suivez leurs conseils avant de décider quand je pourrai courir à nouveau. » Pour rappel, la "Grande Boucle" débutera le 1er juillet prochain, à Copenhague (Danemark). Si le natif de Saint-Amand-Montrond compte prendre son temps pour faire son retour après sa chute, il pourrait donc bien être présent au sein de la formation belge sur les routes françaises dans un peu plus d'un mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.