Démare : "Ne pas baisser les bras et persévérer"

Démare : "Ne pas baisser les bras et persévérer"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 11 mai 2022 à 17h00

C'est une leçon de sport, une de plus, qu'a offert Arnaud Démare mercredi en remportant la cinquième étape du Tour d'Italie. Le sprinteur tricolore rappelle inlassablement l'importance de la force mentale durant les périodes de disette.



Arnaud Démare a répondu présent. On l'attendait au tournant sur cette cinquième étape, lui qui avait déjà terminé juste derrière Mark Cavendish lors de la troisième étape dimanche (pour la dernière journée en Hongrie), et le sprinteur de Groupama - FDJ a parfaitement su profiter du scénario de course qui a vu Caleb Ewan et Mark Cavendish lâcher. "On s'attendait à ce que la montée soit difficile, on a perdu pas mal de temps mais les gars ont fait un super travail pour revenir dans la descente", apprécie (sur Eurosport) celui qui avait gagné quatre étapes en 2020 - et le maillot cyclamen du classement par points, qu'il récupèrera jeudi. "On est allés très vite et on a été assez forts pour revenir. Tout le monde était avec moi, on a maintenu l'écart pour ne pas que ça rentre. Je suis très heureux."

Scotson : "On avait beaucoup de pression, ça fait énormément de bien"

Saluant ses neveux qui fêtent leurs cinq ans, - "tonton a gagné !"-, Démare attendait ce succès d'importance depuis longtemps, de même que toute son équipe : "On répond, mais on savait de quoi on était capables. C'est le sport, c'est le vélo, c'est toujours difficile de mettre les choses en place. Il ne faut pas baisser les bras et persévérer." Miles Scotson est presque autant ravi : "C'était difficile, on avait beaucoup de pression et ça fait énormément de bien, on a tous été vraiment très forts. On a bien protégé dans l'ascension et on finit le boulot."


Même son de cloche chez Clément Davy : "C'est génial, on sait tous qu'il aime les sprints après avoir fait la course toute la journée. Il répond de la plus belle des manières. On n'a jamais douté, on était tous en forme et soudés, on n'a rien lâché. C'est top." Hormis Paris-Tours l'an dernier, Démare n'avait plus réellement décroché de succès d'envergure depuis son remarquable Tour d'Italie en 2020. Jeudi, le tracé sera à nouveau favorable aux sprinteurs, ce qui sera encore le cas à trois autres reprises ensuite (deux étapes la deuxième semaine, une étape la troisième semaine).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.