Tour des Flandres - Madouas : "Il manque pas grand chose"

Tour des Flandres - Madouas : "Il manque pas grand chose"©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 03 avril 2022 à 19h55

Troisième du Tour des Flandres ce dimanche, Valentin Madouas a bien failli voler la vedette à Mathieu Van der Poel. Le coureur tricolore se réjouit toutefois de son résultat et espère revenir plus fort les prochaines années.



Ce dimanche, Mathieu Van der Poel a gravé son nom au palmarès du Tour des Flandres pour la seconde fois de sa carrière. Une prouesse qu'aurait adoré réussir Valentin Madouas (Groupama-FDJ), 3eme de la course. Cependant, le sentiment prédominant du Français après la course était bel et bien la joie. "Pour moi c'est vraiment super, c'est mon premier podium sur un monument comme le Tour de Flandres. Pour moi c'est un peu inespéré, au départ j'espérais être présent avec les meilleurs mais être sur le podium c'est super. Il manque pas grand chose pour la victoire. Les jambes ont parlé et je ne pouvais pas faire mieux que ce que j'ai fait" a-t-il reconnu, aussi impuissant qu'heureux en zone mixte.


"Je me suis surpris, l'équipe a fait un superbe travail. Il me manquait un petit peu de force, j'ai fait encore un petit peu trop d'erreurs pendant la course. Je pense que je vais passer un vrai cap cette année et j'espère jouer la victoire sur cette course. En tout cas ce sera vraiment un de mes objectifs ces prochaines années" a poursuivi le coureur de 25 ans. "Je me sentais bien. Il faut être à la limite sur ces efforts-là, garder un minimum d'énergie pour le final mais il faut donner le maximum pour aller faire la meilleure performance. J'ai pas de regrets j'ai donné le maximum, il manque vraiment pas grand chose" a-t-il ensuite analysé.

"Je suis en tête à un moment mais derrière j'ai dû me rasseoir j'avais des crampes"

Pourquoi Valentin Madouas n'a pas pu disputer la victoire finale ce dimanche ? Le Français a été perclus de crampes. "Dans la final quand je lance je pense pouvoir gagner, j'arrive avec beaucoup de vitesse, je suis en tête à un moment mais derrière j'ai dû me rasseoir j'avais des crampes, je ne pouvais plus forcer. Je suis arrivé avec beaucoup plus de vitesse qu'eux donc à partir de là on y croit. Et de toute façon une course n'est jamais terminée et on sait toujours que ça peut rentrer. Cela se joue sur des détails mais pour nous l'équipe c'est génial. Un podium sur cette course c'est que du positif, c'est la première fois qu'on y arrive" dixit le coureur Groupama-FDJ.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.