Tour de Grèce : Il pense gagner mais... finit 2eme

Tour de Grèce : Il pense gagner mais... finit 2eme©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 28 avril 2022 à 12h55

Une incroyable scène s'est déroulée à l'arrivée de la première étape du Tour de Grèce, mercredi.



L'histoire du sport est jalonnée d'instants de joie et de tristesse. C'est la beauté de la compétition et de l'effort. Elle est aussi marquée parfois par des moments « gênants ». Des scènes où un sportif pense avoir raflé la mise, à tort. On a connu ça en athlétisme notamment quand il y a une ligne à franchir et que les bras ont été levés trop tôt, instant de faiblesse condamné par un concurrent plus rapide pour finir en tête. Et puis, il y a des jours où l'on pense gagner en omettant qu'un rival a déjà conclu devant, auparavant...

Il lève les bras en guise de succès et chute !

Cette scène incroyablement étonnante s'est déroulée mercredi sur le Tour de Grèce qui se dispute cette semaine comme notamment le Tour de Romandie et le Tour de Bretagne. Sur la fin de la première étape, disputée sur 190,1 kilomètres entre Heraklion et Chania en Crète, Eduard Prades a sprinté pour devancer ses concurrents dans les derniers mètres et a levé les bras en guise de victoire. Puis, au moment de se rasseoir, il a perdu l'équilibre, lâché par sa selle, ce qui l'a fait chuter sur les fesses, heureusement sans gravité. Malgré son gadin, le coureur de 34 ans pensait s'être adjugé l'étape et s'être emparé de la tête de la course. Sauf que...


Sauf qu'un autre coureur avait déjà franchi la ligne d'arrivée avant lui... Prades ignorait totalement que le Néo-Zélandais Aaron Gate (Bolton Equities Black Spoke) avait remporté cette première étape en solitaire, 1 minute et 46 secondes plus tôt. Prades (34 ans) a donc hérité en réalité de la 2eme place. « Nous n'avions pas beaucoup d'informations, et au vu de la façon dont ils se comportaient, je pensais qu'il n'y avait plus personne devant. À la fin, j'ai cru gagner l'étape, j'ai levé les bras et je suis tombé, a indiqué l'Espagnol de 34 ans sur le site de sa formation Caja Rural-Seguros RGA. Il n'y a pas de blessures, mais il faut voir comment va réagir le corps puisque j'ai pris un bon coup dans le dos. Nous évaluerons tout ça demain (jeudi) avant le départ. » A noter que ce Tour of Hellas effectue son retour sur le circuit après dix longues années d'absence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.