Mondiaux : Mollema et Evenepoel agressés par des pies australiennes !

Mondiaux : Mollema et Evenepoel agressés par des pies australiennes !©panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 20 septembre 2022 à 19h57

C'était peut-être une manière de fêter les presque 60 ans des Oiseaux d'Alfred Hitchcock, de la part de l'UCI. Les Mondiaux sont perturbés par des assauts de pies locales très nerveuses en cette saison. Pour le moment, ce n'est qu'à l'entraînement...



Les pies australiennes attaquent ! Remco Evenepoel avait déjà donné l'alerte la semaine dernière, expliquant avoir été "suivi par un oiseau de taille respectable qui ne cessait de me suivre", voilà que Bauke Mollema s'est également filmé à l'entraînement... en compagnie d'un oiseau le toisant à toute vitesse lors d'une sortie d'entraînement, très près du casque. Les Australiens sont au courant, les étrangers un peu moins : en septembre et octobre, ces pies australiennes sont réputées pour agir régulièrement de la sorte si elles sentent leurs nids menacés.

Un amateur prévient, "à un endroit du tracé, il y a régulièrement des incidents"

Et plus on va vite, plus on risque de subir l'assaut, ce qui explique que les cyclistes soient encore plus visés que les piétons ou les joggeurs. A Sydney, lors des Jeux de 2000, le Français Jérôme Neuville avait "subi le même type d'attaque à l'entraînement" : "Résultat : lunettes envolées et une oreille en sang. En effet, c'est terrifiant, ça marque à vie. L'oiseau est un cassicans flûteur (pie australienne), un oiseau particulièrement agressif."


Terrifiant, c'est bien le mot utilisé par Remco Evenepoel pour expliquer ce qu'il a donc ressenti, lui aussi, il y a quelques jours. Wollongong, à moins de 100 km au sud de Sydney, n'était peut-être pas l'endroit le plus adapté pour organiser les Mondiaux à cette période de l'année, selon cet amateur local cité par l'AFP : "C'est vraiment très fréquent. Il y a un endroit là-bas, près de la plage, où j'ai failli mourir (...) A un endroit du tracé de la course, il y a régulièrement des incidents. Ça peut vraiment surprendre lorsqu'on n'est pas habitué. J'image que l'organisation est au courant." C'est à se demander, tout de même.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.