Mondiaux 2022 : Le tracé pourrait convenir à Alaphilippe, selon Lappartient

Mondiaux 2022 : Le tracé pourrait convenir à Alaphilippe, selon Lappartient©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 01 avril 2022 à 19h11

En marge de la présentation du parcours des Mondiaux 2022 de cyclisme sur route, David Lappartient a glissé que Julian Alaphilippe pourrait aller y chercher un nouveau maillot arc-en-ciel.



Les candidats au maillot arc-en-ciel sont désormais fixés. Si les principales caractéristiques du parcours de l'édition 2022 des championnats du monde de cyclisme étaient connues, l'Union Cycliste Internationale (UCI) et le comité d'organisation de l'événement ont levé le voile sur les distances des différentes courses qui auront lieu autour de la ville australienne de Wollongong du 18 au 25 septembre prochains. La succession de Julian Alaphilippe se jouera sur 266,9 kilomètres d'un parcours présenté comme « exigeant ». Après 27,7 kilomètres pour rallier la ligne de départ située à Helensburgh au premier passage sur la ligne d'arrivée, les coureurs arpenteront un premier circuit de 34,2 kilomètres marqué par la montée du Mount Keira (8,7km à 5% de moyenne), avec un passage à 15%. Après avoir passé une deuxième fois sur la ligne d'arrivée, le peloton devra faire douze tours d'un circuit urbain long de 17 kilomètres.

Lappartient : « Beaucoup de coureurs à même de l'emporter »

Ce circuit ne sera pas totalement plat puisque le Mount Pleasant sera à grimper à chaque fois. Si l'ascension sera courte (1,1km), elle proposera une pente moyenne de 7,7%, avec une pointe à 14%. Dans le dernier tour, le sommet sera placé à six kilomètres de l'arrivée et pourrait permettre une attaque décisive. S'il admet qu'il s'attendait à « quelque chose d'un peu différent », le président de l'UCI David Lappartient a assuré que ça sera « un événement magnifique car on pourra avoir beaucoup de coureurs à même de l'emporter avec ce type de circuit ». Une course que le patron du cyclisme mondial annonce « difficile quand on regarde le dénivelé positif », qui s'approchera des 4000 mètres pour la course élite masculine. Si les descendeurs pourraient avoir leur carte à jouer, David Lappartient a une idée derrière la tête. « Peut-être que Julian Alaphilippe peut gagner un troisième titre, tout comme Marianne Vos, a-t-il déclaré en conférence de presse. Nous verrons bien qui l'emportera mais ce seront de belles courses. » La course élite féminine, quant à elle, proposera un parcours avec seulement six tours du circuit urbain, soit 164,3 kilomètres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.