Jumbo-Visma : Roglic se remet doucement et conserve son ambition

Jumbo-Visma : Roglic se remet doucement et conserve son ambition©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 26 novembre 2022 à 16h30

Opéré en octobre dernier de l'épaule droite, Primoz Roglic a confié être dans l'incertitude quant aux conséquences de cette dernière mais assure ne pas vouloir abandonner l'ambition de remporter le Tour de France.



Primoz Roglic est encore dans le flou. En octobre dernier, le coureur slovène a subi une intervention chirurgicale au niveau de l'épaule droite. Victime à plusieurs reprises d'un déboitement de cette épaule, le membre de l'équipe Jumbo-Visma s'est résolu à passer par la case hôpital afin de régler de manière définitive ce souci. Alors que ses médecins avaient prévu une immobilisation longue de six à huit semaines, Primoz Roglic a tenu ce délai. « Je commence à m'entraîner lentement, a-t-il confié au média spécialisé italien Bici.pro. Six semaines se sont écoulées depuis l'opération. Chaque semaine s'améliore, mais cela prend du temps. » S'il a confié que cette opération a été lourde avec « un morceau d'os » qui a été retiré mais également « des vis un peu trop longues » qui ont été installées afin de fixer au mieux cette épaule récalcitrante, le triple vainqueur de la Vuelta espère que les conséquences de cette opération seront limitées. « Sur la position sur le vélo, nous espérons que nous n'aurons rien à changer, mais pour l'instant je ne sais vraiment pas, a-t-il ajouté. Je ne le saurai que lorsque je commencerai à pédaler. »

Roglic : « Je veux continuer et je veux le faire en m'amusant »

Malgré cette incertitude, Primoz Roglic est déjà tourné vers 2023 même s'il admet que « l'année prochaine est un peu un mystère ». « Mon objectif pour l'instant est de pouvoir me présenter le 11 décembre pour le stage. Mais peut-être que tout cela sert à quelque chose peut-être que je serai plus frais en été, a-t-il résumé lors de cet entretien. Je dois être confiant. Pour l'instant j'en suis content. Je n'ai aucune douleur. » Pour illustrer la portée de l'opération qu'il a dû subir, le Slovène admet qu'il ne pouvait « pas nager, pas dormir » dans les mois qui l'ont précédé. Malheureux sur le Tour de France, qui lui a glissé entre les doigts à la veille de l'arrivée en 2020 avant de subir deux abandons sur les deux dernières éditions, Primoz Roglic assure qu'il ne perd pas espoir de ramener un jour le maillot jaune sur les Champs-Elysées. « Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas, affirme-t-il. A la fin de ma carrière je tracerai une ligne et verrai ce que j'ai gagné et ce que je n'ai pas. Je veux continuer et je veux le faire en m'amusant. Tant que j'ai cette étincelle à l'intérieur pour me pousser, je continuerai. » Les choix de l'équipe Jumbo-Visma, notamment concernant Jonas Vingegaard, donneront une idée de la capacité du Slovène à briller en juillet prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.