Cyclisme : Un rebond dans une équipe française pour Quintana ?

Cyclisme : Un rebond dans une équipe française pour Quintana ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 02 octobre 2022 à 16h28

Libre de tout contrat après l'annulation de sa prolongation chez Arkéa-Samsic Nairo Quintana aurait déjà pris contact avec une autre formation française membre de l'UCI World Tour.



Que va faire Nairo Quintana ? Après sa disqualification du dernier Tour de France pour usage du tramadol, substance interdite en compétition par l'Union Cycliste Internationale (UCI) mais pas considérée comme dopante, le Colombien ne portera plus les couleurs de l'équipe Arkéa-Samsic la saison prochaine. Alors qu'une prolongation de contrat portant sur trois saisons avait été dans un premier temps annoncée, l'accord n'est finalement plus d'actualité car le contrat n'a finalement pas été signé par les deux parties. En effet, seul un accord de principe a été conclu entre le coureur colombien et la formation bretonne. Ce qui a été ensuite confirmé par l'équipe Arkéa-Samsic dans un communiqué laconique. La question qui se pose désormais est celle de l'avenir de la carrière de Nairo Quintana et d'un éventuel rebond dans une autre formation de premier plan pour celui qui, à 32 ans, ne semble pas vouloir raccrocher son vélo.

Quintana aurait une proposition de contrat

Selon les informations du quotidien L'Equipe, citant des « sources proches du Colombien », des discussions ont déjà été entamées par l'entourage du coureur avec une équipe française évoluant au niveau UCI World Tour. Une proposition de contrat serait même déjà sur la table venant soit de l'équipe Groupama-FDJ, soit d'AG2R-Citroën, soit de Cofidis, qui sont les trois formations françaises qui prendront place dans l'élite du cyclisme professionnel en 2023 et pour les deux saisons suivantes. Une signature qui pourrait toutefois attendre la fin de la procédure lancée par Nairo Quintana devant le Tribunal Arbitral du Sport, qui cherche à obtenir l'annulation de sa disqualification sur le dernier Tour de France, dont il avait pris la sixième place à un peu plus de seize minutes de Jonas Vingegaard. Une arrivée du Colombien dans une des trois formations hexagonales serait un recrutement de choix malgré les quelques dossiers qui suivent le natif de Tunja.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.