Ch.de France : Alaphilippe repart sans le moindre regret

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 23 juin 2024 à 22h35

Douzième des championnats de France ce dimanche, Julian Alaphilippe a assuré avoir fait le maximum pour que la course tourne en sa faveur malgré le désavantage de n'avoir que deux coéquipiers avec lui au départ.

Julian Alaphilippe a tenté sa chance. Alors qu'il n'a jamais porté le maillot bleu-blanc-rouge dans sa carrière, le coureur de l'équipe Soudal-Quick Step n'a pas hésité à tenter sa chance dans les 80 derniers kilomètres de l'épreuve. Si la course, finalement remportée par Paul Lapeira, n'a pas tourné en sa faveur, le natif de Saint-Amand-Montrond reste satisfait de sa performance. « Je n'ai pas de regrets. Je n'avais pas le choix, je devais durcir la course, a-t-il confié au micro d'Eurosport à l'issue de l'épreuve. Il y a eu un bel effort de Paul Magnier et Antoine Huby assez loin de l'arrivée, cela a forcé les autres équipes à travailler. » En effet, alors que l'équipe Decathlon-AG2R La Mondiale est venue à Saint-Martin-de-Landelles avec une véritable armada à même de contrôler, voire même cadenasser la course, Julian Alaphilippe n'a pu compter que sur deux coéquipiers pour le soutenir dans ses efforts. Toutefois, l'ancien double champion du monde est certain d'avoir fait tout ce qu'il pouvait.

Alaphilippe : « C'était vraiment une belle course »

« Je ne pense pas m'être fait piéger, c'est vraiment un groupe d'hommes forts qui est parti et on n'a pas réussi à rentrer », a-t-il ajouté. Sur un parcours proposant plus de 3000 mètres de dénivelé positif tout au long des 240 kilomètres, Julian Alaphilippe a vu ce championnat de France se dérouler comme il pouvait l'attendre. « C'était vraiment une belle course, un beau circuit exigeant mais peut-être pas assez exigeant pour que ça fasse une sélection et que ça arrive un par un, a confié celui qui a remporté une étape sur le dernier Giro. Cela a favorisé les collectifs. L'équipe Decathlon-AG2R La Mondiale a fait une belle course, ils ont pris leurs responsabilités, chapeau à eux. » Désormais, le coureur de l'équipe Soudal-Quick Step va se tourner vers son objectif qui est la course en ligne de Paris 2024. S'il ne sera pas aux côtés de Remco Evenepoel sur le Tour de France après avoir participé au Tour d'Italie, il va s'aligner sur le Tour de Slovaquie puis le Tour de République Tchèque dans le courant du mois de juillet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.