Bleus - Voeckler : "Je n'y croyais plus"

Bleus - Voeckler : "Je n'y croyais plus"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 28 septembre 2022 à 11h35

Après les deux victoires successives de Julian Alaphilippe, la France a lâché son maillot arc-en-ciel ce week-end, mais s'en sort tout de même avec une remarquable deuxième place. Thomas Voeckler et Romain Bardet en sont fiers.



A sa descente d'avion mardi, à Roissy, Thomas Voeckler gardait globalement le même sentiment par rapport au déroulé des Mondiaux : "On aurait difficilement pu faire mieux. On n'a pas manoeuvré comme il fallait à un moment précis, mais les gars y croyaient toujours, alors que moi je n'y croyais plus. C'est ce qui a permis à Christophe Laporte d'aller prendre cette médaille d'argent." Pour le sélectionneur de l'équipe de France, Remco Evenepoel a gagné avec la manière et était littéralement injouable, selon ses propres termes : "Il a fait un numéro, il aurait gagné de toute façon. Si on pouvait tout prévoir... Il n'aurait pas fallu collaborer, mais ça reste du sport." Néanmoins, repartir sans médaille aurait été une terrible frustration.

"C'est mérité, je préfère être à notre place qu'à celle des autres qui se sont regardés et ratent le podium, parce qu'ils n'ont pas été aussi solidaires que nous. On a essayé de gagner." L'ancien coureur, également consultant pour France Télévisions durant le Tour de France, estime que les Bleus ont été les seuls à créer du mouvement en dépit de leurs erreurs. "On est fiers, tout le monde mérite cette médaille." Romain Bardet est dans le ton du coach : "On savait que ce ne serait pas facile. On avait plusieurs cartes à jouer et on ne pouvait pas espérer mieux derrière Remco Evenepoel." Pour le leader de l'équipe DSM, la deuxième place de Christophe Laporte était bel et bien le meilleur résultat possible. "On n'a pas vraiment de regret, on a tout donné et on s'en contente. La flamme a été ravivée."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.