Arkéa-Samsic : Bouhanni suspendu deux mois

Arkéa-Samsic : Bouhanni suspendu deux mois©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 12 mai 2021 à 21h32

Reconnu coupable d'avoir dévié de sa trajectoire lors du sprint final de Cholet - Pays de la Loire le 28 mars, le coureur français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) a été suspendu jusqu'au 7 juin par l'Union cycliste internationale.



Prévu sur l'épreuve des Boucles de la Mayenne le 27 mai prochain, Nacer Bouhanni ne pourra pas y participer. Non pas que le sprinteur français soit blessé ou malade. Non, il vient d'être suspendu deux mois par l'Union cycliste internationale suite à son sprint houleux à l'arrivée de l'épreuve Cholet - Pays de la Loire du 28 mars dernier. "L'Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que sa Commission Disciplinaire a rendu sa décision au sujet de l'incident ayant impliqué Nacer Bouhanni, coureur de l'UCI ProTeam Arkéa - Samsic, lors de l'épreuve Cholet-Pays de la Loire le 28 mars 2021. La Commission Disciplinaire a tenu une audience le 6 mai 2021, lors de laquelle le coureur a reconnu avoir dévié de sa ligne et commis une violation du Règlement UCI. Le coureur a accepté l'imposition d'une suspension de deux mois débutant rétroactivement le 8 avril 2021. La période de suspension expirera le 7 juin 2021. Le coureur a également accepté l'imposition de mesures éducatives au bénéfice de la famille du cyclisme. L'UCI s'engage à poursuivre son travail pour faire du cyclisme sur route un sport plus sûr pour les coureurs, et réaffirme que les comportements dangereux n'ont pas leur place dans le cyclisme moderne. Dès lors, l'UCI rappelle que toute infraction aux règles de sécurité ou de prudence fera l'objet de sanctions disciplinaires", écrit l'Union cycliste internationale dans son communiqué.

Bouhanni : "Une période d'incertitude difficile à vivre s'achève aujourd'hui"

Le Vosgien de 30 ans avait été disqualifié après l'arrivée de cette course remportée par Elia Viviani, car il avait tassé dans les barrières le Britannique Jake Stewart, qui avait subi une fracture de la main. Dans la foulée, Bouhanni avait reçu des messages insultants et racistes sur les réseaux sociaux (condamnés par l'UCI), et il ne s'est aligné que sur deux courses depuis ce sprint de Cholet, finissant deuxième de la Roue Tourangelle le 4 avril puis abandonnant le Grand Prix de l'Escaut trois jours plus tard. « Je tiens à réitérer mes excuses auprès de Jake Stewart et à l'assurer que je n'ai pas eu l'intention de le mettre en danger lors du sprint de Cholet-Pays-de-la-Loire. J'ai commis une erreur en changeant de trajectoire et en accepte les conséquences. Je me réjouis de pouvoir préparer les courses du mois de juin dont le championnat de France dans ma ville natale d'Épinal (le 20 juin, ndlr), et de préserver mes chances d'être sélectionné pour le prochain Tour de France. Une période d'incertitude s'achève aujourd'hui, laquelle a été difficile à vivre notamment au regard de la violence des invectives dont j'ai été l'objet sur les réseaux sociaux suite à cet incident », a réagi Nacer Bouhanni dans un communiqué. Nul doute qu'une victoire lors du championnat de France à Epinal serait sa plus belle réponse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.