Betclic Elite (J5) : A Roland-Garros, Paris est passé près de faire chuter Monaco

Betclic Elite (J5) : A Roland-Garros, Paris est passé près de faire chuter Monaco©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 16 octobre 2022 à 17h30

Poussé par le public massé dans les travées du Court Philippe-Chatrier de Roland-Garros, le Paris Basketball s'est incliné de peu face à Monaco lors de l'affiche de la 5eme journée de Betclic Elite.



La terre battue a laissé place au parquet. Le Court Philippe-Chatrier, au cœur du Stade Roland-Garros, s'est mué le temps d'un match en salle de basketball pour 11000 spectateurs avides de voir la jeune génération parisienne se frotter à Monaco, invaincu toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Dans ce décor inhabituel mais surtout exceptionnel, la « Roca Team » n'a pas été en confiance, concédant très vite un 7-0 avant d'accuser un retard de huit longueurs dans un premier quart-temps longtemps dominé par les hommes de Will Weaver, qui a enfin obtenu l'équivalence de diplômes qui lui faisait défaut pour entraîner en France et qui a pu officiellement prendre place sur le banc de touche ce dimanche. Emmené par Mike James (29 points, 7 rebonds, 9 passes), Monaco a tenté de réagir mais n'a pu se rapprocher qu'à six longueurs. Le deuxième quart-temps, quant à lui, s'est déroulé en deux temps. Tout d'abord, les Parisiens ont fait la course en tête et atteint la barre des dix points. Les joueurs de Sasa Obradovic ont immédiatement répliqué pour égaliser puis passer en tête d'un point juste avant le retour aux vestiaires.

Paris y a cru jusqu'au bout

Malgré un Juhann Begarin des grands soirs (28 points, 5 rebonds), Paris n'a pas su repartir sur les mêmes bases après la pause et la « Roca Team » a pu s'envoler au tableau d'affichage et prendre jusqu'à treize longueurs d'avance. A l'orgueil devant leur public, les joueurs de la Capitale ont haussé le ton pour se rapprocher progressivement et n'accuser que cinq longueurs de retard à dix minutes du terme de la rencontre. Un dernier quart-temps qui a vu l'écart entre les deux formations jouer au yo-yo avec un 8-0 qui a rapproché le Paris Basketball à une longueur à l'approche du « money time ». Toutefois, trop de maladresses dans les derniers instants face à une défense monégasque solide et qui a fait jouer l'expérience n'ont pas permis aux Parisiens de créer la surprise. Un dernier panier de Mike James offre à Monaco une cinquième victoire en cinq journées (91-95), dernière équipe invaincu en Betclic Elite après les revers du Mans et de Blois ce samedi. Toutefois, pour une première dans le cadre prestigieux de Roland-Garros et malgré une cinquième défaite en autant de matchs, le Paris Basketball a été au rendez-vous. Une expérience qui méritera de se reproduire à l'avenir. L'ASVEL, de son côté, a enchaîné un troisième succès de suite face à Gravelines-Dunkerque (83-74).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.