NBA : Gobert monstrueux pour sa première, ça part mal pour Fournier

NBA : Gobert monstrueux pour sa première, ça part mal pour Fournier©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 20 octobre 2022 à 08h05

Pour ses débuts sous les couleurs des Wolves, Rudy Gobert a démarré très fort, avec un énorme double-double (23 points, 16 rebonds) lors de la victoire de sa nouvelle équipe, mercredi soir face au Thunder. Première manquée en revanche pour Evan Fournier, battu par Memphis avec les Knicks et qui a eu la balle pour arracher une deuxième prolongation.



Ses débuts étaient forcément très attendus. Après neuf ans passés à Utah, unique franchise de NBA qu'il avait connue avant cet été, Rudy Gobert a quitté Salt Lake City et évolue désormais chez les Wolves. Pour sa grande première, mercredi soir de surcroît à domicile, face à OKC, le pivot français se savait observer. Et c'est un euphémisme de dire que ça lui a donné des ailes. Le récent médaillé d'argent avec les Bleus à l'Euro a en effet rendu une première copie vertigineuse en plus de pouvoir célébrer tout de suite une victoire (115-108) sous ses nouvelles couleurs. Monstrueux pour son baptême du feu avec la franchise de Minnesota, "Gobzilla" a fait très mal au Thunder et pratiquement tout fait pour que sa première soirée soit belle. Et lui qui est un habitué du genre ne s'est pas contenté de signer un double-double fracassant, avec 23 points à 10 sur 15 aux tirs et 16 rebonds (dont 7 offensifs, record pour un joueur de la franchise lors de ses débuts). Gobert a su aussi enfoncer le clou quand le besoin s'en faisait sentir pour ne jamais laisser ses adversaires reprendre espoir.

Gobert marque (presque) à... trois points !



Cerise sur ce magnifique gâteau : le natif de Saint-Quentin s'est offert le luxe de marquer à... longue distance (il s'en est fallu de quelques centimètres que ce ne soit pas un panier à deux mais à trois points) après avoir intercepté un ballon à la fin du troisième quart-temps. Et heureusement pour les Wolves que le Frenchy avait décidé de faire un malheur dès son premier match car ses coéquipiers, Karl-Anthony Towns en tête (12 points à 2 sur 10 aux tirs), avaient, eux, semble-t-il, oublié de mettre le réveil. Beaucoup moins en vue (14 points à 4 sur 11 aux tirs, 4 rebonds, 3 passes) que son compatriote, là aussi pour le premier match de son équipe cette saison, avec New York à Memphis, Evan Fournier aurait au moins aimé quitter le parquet des Grizzlies de Ja Morant (34 points) avec la victoire. Malheureusement pour le partenaire de Gobert en équipe de France, les Knicks se sont inclinés en prolongation (115-112). Le pire, c'est que "Fourmizz" a eu dans les mains le ballon pour arracher une deuxième prolongation. Mais à l'image de cette soirée où pas grand-chose ne lui a réussi, il a manqué sa tentative à trois points. Une première à oublier donc pour Fournier. Gobert, lui, a démarré pied au plancher.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.